“Dormir, c’est pour les faibles”, “trop de sommeil tue le sommeil” ou encore “on dormira quand on sera mort” sont les 3 devises que nous avons fait nôtres depuis que nous avons des enfants.
Quoique… nous pouvons nous estimer plutôt chanceux, car mine de rien, nous dormons quand même facilement plusieurs nuits par semaine sans interruption (OK, peut-être un peu moins que “plusieurs”).
Quand tout se passe bien.

Alors, avant que vous ne me parliez d’injustice, il faut juste savoir que punk2 nous a réveillés pendant plus de 19 mois, entre 1 et 7 fois par nuit… (et j’étais enceinte puis ai accouché de punk3… je vous laisse imaginer mon état neurologique…). Heureusement, à un moment donné, la roue tourne. Si, si! Bon, parfois, ça prend plus que 19 mois… ou pas… ^^

Donc, quand tout se passe bien, nous dormons plutôt pas mal.
Et il y a les autres fois: les maladies, les orages, les feux d’artifice, l’alarme qui se déclenche toute seule, les pipis nocturnes, les gourdes vides (qui sont peut-être à mettre en relation avec la cause précédente), les terreurs nocturnes et les cauchemars…

Concernant ces derniers, j’ai essayé plusieurs choses: de faire dessiner ou écrire leur cauchemar, mais généralement, ils préfèrent la parole (ou les cris); dessiner un panneau “Interdit aux fantômes” ou “Interdit aux cauchemars” sur leur porte, mettre des veilleuses, les faire dormir à plusieurs, parfumer leur oreiller de gouttes d’huile essentielle, mettre de la musique, leur parler avant le sommeil… Je sais que ce n’est que par phase… mais quand même… n’étant pas une couche-tôt, mes nombres d’heures de sommeil ne sont pas extensibles… Bref, tout ça pour dire que j’ai essayé plusieurs choses.

Punk2 a presque toujours eu un attrape-rêves (ou attrape-cauchemars). Cette “déco” l’a toujours bien aidé, lui qui est facilement angoissé. Donc forcément, punk 4, faisant pas mal de cauchemars ces derniers mois, m’a dit vouloir aussi un attrape-cauchemars.
Pétrie de bonnes intentions, confiante en ma capacité artistique, je décide de le faire nous-mêmes!  (J’avais oublié, sûrement inconsciemment, l’épisode du bricolage des chauves-souris… ^^… Ah, vous aussi, vous aviez oublié? Pas grave, je remets le lien… hein… ).

Je demande à ma maman des chutes de laine (je ne tricote pas… le côté manuel et moi, ça fait 2… oui, mais je peux sûrement m’améliorer… hein… on y croit! J’y crois!), je passe commande des cercles en métal, de plumes, de petites étoiles et coeurs brillants… Et j’attends. Je procrastine à fond parce que je sens que ça va arriver… Comme un sentiment de déjà-vu… Sans pouvoir vraiment me rappeler pourquoi… Tous les prétextes sont bons pour éviter de NOUS mettre à la tâche.

Sauf que là… c’est les vacances, il y a du brouillard, les punks tournent comme des fauves en cage (je suis fatiguée – étonnamment – et vraiment pas envie de sortir… ). Plus question de repousser ce sympathique partage familial!

Déjà, il faut faire des recherches sur internet. Trouver le bon modèle. Ne surtout pas se souvenir de mes tentatives de fabrication de cette invention de génie, le slime. Surtout pas ne pas se souvenir du nombre de tentatives… Ne pas céder à la tentation d’en acheter tout fait (tu es forte, tu es capable de résister… si si… ouais mais bon, ils sont super jolis… Non, on a dit qu’on passait un moment sympa en famille… ferme la page immédiatement!), trouver LE TUTO sur Yout*be. Re-regarder la démo sur Yout*be. Et encore car j’ai des doutes sur la langue (ah non, ce n’est pas du chinois??). Se dire que ça n’a pas l’air compliqué, (merde à la fin, je ne suis pas plus bête qu’une autre!), et… se lancer!

Les 2 punks présents à la maison sont à un niveau d’excitation telle qu’on se croirait… à Noël… ^^. Ils choisissent les couleurs, les décos, je leur montre comment faire. Ils commencent le pourtour du cercle.

Attrape-rêves fabriqué par mes petites mains .
Familles-nombreuses.ch

Ma fille a tout de même beaucoup persévéré puisqu’elle a terminé son cercle en 30 minutes (elle avait une laine épaisse… et le cercle était plutôt grand. Pour ma part, j’ai mis… 45 min… mauvais choix tactique… laine trop fine… j’ai retenu la leçon!). Mais lorsqu’il a fallu s’attaquer au tissage de la toile, après avoir regardé encore 3x la démo sur Yout*be (franchement, même après 10 fois, je ne comprends tjs pas!!! Je commence à douter de mes capacités intellectuelles…), le cercle a volé à travers la pièce, accompagné de jurons très charmants, sitôt répétés par punks 5 puis 6 (dans son langage à lui, bien sûr). Mon fils, punk2, 10.5 ans, trouve que les filles se donnent trop de peine. Il termine donc le pourtour du cercle et le tissage en 15 minutes chrono, car “quand même, je suis créatif, j’ai trouvé une technique qui va bien plus vite”. Il décide qu’il donnera son oeuvre à un de ses frères…

Voilà. Ce fut notre moment bricolage en famille.
Les 3 heures qui ont suivi (en 2 fois, je vous rassure), ce fut MON moment créatif. Punk6 était très content de me donner un coup de main, en venant placer ses mains dans la toile, en tirant les pelotes de laine, en bouffant des coeurs en plastique, en jouant avec les rubans, en renversant les sachets d’étoiles…

Vous dire que j’ai gardé mon calme serait vous mentir… Je vais donc juste vous dire que finalement, les punks ne sont pas trop regardants aux détails, qu’ils sont tout contents de leur attrape-rêve et que depuis 2 jours… JE DORS!
Enfin, pas hier soir, car il y a eu un feu d’artifice…^^

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.