Le concept de bibliothèque d’objets séduit de plus en plus. 

Il s’agit donc d’emprunter des objets, afin de ne pas avoir besoin d’en acheter alors que nous en avons besoin 1 ou 2 fois par an, par exemple. 

C’est plus économique, cela s’inscrit surtout dans le fait de combattre ce consumérisme à tout va, dans une optique sociale et écologique. Cela permet le recyclage, d’éviter le gaspillage. Et puis, le gain de place peut être relativement important 😉 

Voici la page où vous trouverez la Manivelle près de chez vous. Si vous cherchez quelque chose de particulier, un petit tour sur leur catalogue en ligne vous permettra de savoir si l’objet en question est disponible, ou à partir de quand. 

La Manivelle de Lausanne propose d’autres activités, comme le partage de savoir-faire, etc. 

Le projet de la Manivelle à Genève est soutenu par une autre association, qui va proposer d’autres prestations à ses membres, toujours dans l’optique de favoriser l’échange et le recyclage. Il y aura la Ressourcerie, où vous pourrez trouver du matériel, la Manivelle, une boutique de seconde main pour les habits, un atelier également, etc. 

Je vous laisse découvrir la richesse des projets sur le site de Maco (Manufacture Coopérative). 

“Le projet de Manufacture Collaborative vise à offrir à la population genevoise un écosystème porteur d’une nouvelle dynamique afin de répondre différemment aux besoins des individus, des artisans et des entreprises, tout comme à l’évolution de nos usages de consommation (surconsommation d’objets bon marché), ou de notre rapport à la production (dissolution du travail manuel, perte du savoir-faire et de la dextérité).

Par ailleurs, la Manufacture entend démontrer par un exemple concret que d’autres modèles économiques sont possibles et viables. Elle sera aussi un outil de sensibilisation aux problématiques environnementales tout en faisant la démonstration que d’autres alternatives sont possibles que cela soit pour le public, le monde professionnel et entrepreneurial, les institutions publiques et culturelles et le milieu scolaire et pédagogique.

La MACO se caractérise essentiellement par quatre valeurs :

  • Le partage : Mutualisation des ressources matérielles et immatérielles

  • La responsabilisation : Réappropriation par les individus du processus de production et de consommation

  • La durabilité : Optimisation et rationalisation des ressources et de leur cycle de vie (récupération, recyclage, réemploi, réparation)
  • La créativité : Expérimentation de nouveaux modèles et outils
    de production (numérique, open source, collaboration)”

 

Si vous possédez déjà des objets mais que vous ne savez pas comment les réparer et que vous n’avez pas envie de jeter, vous pouvez trouver des Repair café près de chez vous, pour permettre à vos objets de vivre (si possible!) une 2e jeunesse dans votre foyer. 

Il existe près de 160 Repair Café (et c’est gratuit! mais il faut mettre la main à la pâte pour aider le réparateur)… Vous en trouverez certainement un près de chez vous!