INFORMATION, INSCRIPTION, CONTACT

BONJOUR et BIENVENUE SUR LE SITE SUISSE DES FAMILLES DE 3 ENFANTS ET PLUS!

Avantages et partages…
Avantages grâce aux rabais proposés aux membres, partages grâce aux échanges de conseil, d’idées, de bons plans, etc.

Sur le SITE, vous trouverez des bons plans (hauteurs parking, magasin de 2e main, actions, recettes, etc.), des bons plans sorties (intérieur – extérieur – restaurants), la chronique du Père Indigne et toutes les offres réservées aux membres grâce à la carte familles-nombreuses.ch.
Vos suggestions sont les bienvenues! Grâce aux commentaires, vous pouvez réagir aux articles qui vous interpellent ou que vous souhaiteriez compléter. Les tweets vous permettent de vous tenir au courant des derniers articles publiés sur ce site, si vous ne suivez pas familles-nombreuses.ch sur les réseaux sociaux (facebook, instagramm, twitter…).

Sur le FORUM, votre expérience, vos conseils ou vos interrogations devraient trouver des oreilles attentives 🙂 Si certaines rubriques vous seraient utiles, familles-nombreuses.ch se fera un plaisir de les rajouter… Quand vous vous inscrivez, venez vous présenter rapidement, histoire de vous connaître un peu mieux 🙂 Sur facebook (pensez à liker la page pour rester au courant des dernières nouvelles et anecdotes), il existe un groupe secret de discussion. Si vous voulez le rejoindre, faites-moi une demande d’amie (Petite Bijou) accompagnée d’un petit mp que je puisse vous intégrer au groupe 🙂 merci.

INSCRIPTION : 2 possibilités pour vous inscrire:
Ou vous vous inscrivez via le formulaire de contact ci-dessous, en mettant un pseudo dans la case message.
Ou vous vous inscrivez en voulant poster un commentaire sous un article ou un page.
Vous aurez à ce moment-là un module de connexion.
Votre courriel sera utilisé une fois par mois pour la newsletter ou lors de concours / événements particuliers. Une fois inscrit, vous serez considéré comme “membre” pouvant bénéficier des avantages ou commander la carte familles-nombreuses.

Vous hésitez à faire un 3e enfant? Vous êtes enceinte de bb3 et vous vous demandez quels changements vont intervenir dans votre vie? Voilà quelques aperçus 😉 

Enfin… plus nous serons nombreux, plus familles-nombreuses.ch pourra vous proposer de bons plans… ;-)

Au plaisir de vous lire!!!
Familles-nombreuses.ch

En cas de soucis, merci de nous contacter à info(at)familles-nombreuses.ch


A faire cet été en famille nombreuse!

Ce sont les vacances!!!
Le soleil brille, ou pas, et vous cherchez que faire avec vos enfants. Vous êtes seul(e) avec vos enfants car votre conjoint travaille, alors voilà quelques idées que j’ai à vous proposer 😉

Les activités en plein air et gratuites sont toujours prisées: pique-nique au bord de l’eau, marche / randonnées en forêt ou montagne, tour à vélo, plage, visites des places de jeux … Les bibliothèques et ludothèques sont souvent fermées durant l’été, mais il y a parfois des animations sur les plages (à Lausanne, Gland par ex.) ou à la piscine (à Morges). Si les fraises ne sont plus d’actualités, il y a encore d’autres fruits en autocueillette un peu partout en Suisse romande.

 

Dans les activités payantes et en famille, mes partenaires proposent des trucs très sympas, à l’extérieur ou à l’intérieur!

@urbakids

A UrbaKids, le labyrinthe de maïs de cette année a été élaboré avec Christine Pompéi, qui est l’auteur des enquêtes de Maélys et Lucien. Le bon plan, ce sont les tarifs préférentiels avec la carte familles-nombreuses.ch, que vous choisissiez de faire le labyrinthe ou non ;-). Pour connaître vos avantages et en savoir plus, c’est là…

Les Grottes de Vallorbe proposent le tarif de groupe à la famille nombreuses présentant sa carte familles-nombreuses.ch. Qu’il pleuve ou qu’il fasse (trop) chaud, vous trouverez de la fraîcheur (10 degrés) et un spectacle magnifique naturel. Il y a des escaliers, donc pensez portage plutôt que poussette 😉

Les centres de loisirs MonstroFun à Martigny ou Jayland (Gland et Crissier) vous accueillent aussi avec un tarif préférentiel sur présentation de votre carte familles-nombreuses.ch. Si vous y allez quand il fait beau, il y aura forcément moins de monde ;-). Et à Gland, il y a un petit lasergame à l’intérieur de Jayland, si ça vous tente…

Vous préférez trouver de la fraîcheur dans les arbres? Alors, pas de soucis! Les accrobranches sont une bonne idée! Attention cependant… si un parent doit rester au sol pour surveiller les plus petits et un autre doit suivre les plus grands dans les arbres, eh bien… il faut donc être deux. Les exceptions: le SB Nature Parc à St-George (vous avez 10% sur les entrées 😉 avec la carte familles-nombreuses.ch) ou l’accrobranche du Dahu du côté de Champéry (15% avec la carte)! Des accrobranches exprès pour les familles nombreuses donc!

Si vous voulez visiter la Côte vaudoise et vous cherchez une activité sympa à l’intérieur, le Bowling de Gland vous accueille également pendant l’été… Des tarifs attractifs pour les enfants ainsi que du popcorn offert, c’est super! Mes enfants aiment bien, en tout cas!

@fribourgtourisme

Pour découvrir une ville avec des enfants, il est bien d’avoir une activité, une chasse au trésor ou un golf. ça tombe bien! A Fribourg, pour parcourir la ville avec vos enfants, vous pouvez le faire sous forme de golf urbain. Le plus? La location des clubs est gratuite pour les enfants (au lieu de 5.- par enfant!), toujours pour les membres ayant la carte. Attention cependant, le parcours mesure plus de 6km et il faut compter une grosse demi-journée (4h30) pour l’effectuer. Mais vous aurez une vue splendide sur toute la ville et pourrez faire un joli pique-nique. A faire par tous les temps, toute l’année!

Vous entendez parler de cette carte familles-nombreuses.ch et vous ne savez pas ce que c’est?
Elle vous permet d’obtenir des rabais permanents (vous pouvez y aller autant de fois que vous voulez par année) auprès de différents partenaires. La carte est nominative, avec les dates de naissance et les noms des enfants. Elle est valable durant l’année civile, et coûte 20.- par année civile, puis 10.- dès le mois de juillet. Vous trouverez toutes les réponses à vos questions sur la page suivante.

 

Si vous avez d’autres idées que vous voulez partager, gratuite ou non, n’hésitez pas à les noter ci-dessous!

Bel été!!!

Alexia, 14e maman formidable

Aujourd’hui, je voulais vous présenter une maman formidable de 5 garçons, Alexia. Alexia est membre de familles-nombreuses.ch dès le début, nous nous connaissons depuis un petit moment donc ;-). Depuis quelques années, elle a lancé son entreprise, et c’est une partenaire de familles-nombreuses.ch.
Alexia et Thomas sont donc les parents de 5 garçons, âgés de 13 (ou presque) à un peu plus de 3 ans.

Merci à elle d’avoir partagé un moment de sa vie avec nous!

Est-ce que toi ou ton mari êtes issus d’une famille nombreuse ?
Mon mari est issu d’une famille nombreuse: il a 2 grandes soeurs et un petit frère.

Et fonder une famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille ?
Je ne pensais pas avoir d’enfants avant de rencontrer mon mari. L’amour change tout 🙂

Comment a réagi ton entourage, ta famille, à l’annonce de ta 4e ou 5e grossesse ?
Ma famille n’a pas compris pourquoi faire plus de 2 enfants. Ma belle-famille était plus mitigée 🙂

Raconte-nous une journée type de ta semaine.

  • Alexia, maman formidable @studio monochrome

     

    9h00 tout le monde debout ( le bonheur de l’école à la maison)

  • Les enfants vident le lave-vaisselle et préparent la table pour le petit-déjeuner.
  • Après le petit-déjeuner nous faisons 2 heures d’écoles ensemble en alternant entre un programme classique et les objectifs spéciaux.
  • A midi on dîne, si si
  • Après si Anakin ( le 5ème ) est fatigué il va à la sieste et les grands peuvent travailler sur leurs ordi ou regarder des émissions scientifiques à la télé
  • Entre 15h et 18h c’est le moment de la journée où tout s’accélère, entre les activités des enfants, les courses, les rendez-vous à gauche à droite.
  • Les lundis et mercredis : hockey sur glace; le jeudi de 17h à 20h kendo.
  • 18h à 19h préparation repas, moment jeux-vidéo / télé pour tout le monde
  • 19h souper
  • 20h procédure en 50 points de mise au lit
  • 21h30 mon mari et moi on commence à travailler pour nos entreprises et nous travaillons en général jusqu’à 2h du matin.
  • Dodo 😀

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans la gestion d’une famille nombreuse ?
De ne pas pouvoir tout contrôler.

Est-ce que tu as de l’aide ?
Nous n’avons jamais eu d’aide extérieure, j’en ai jamais voulu non plus, j’aime ne rien devoir aux autres même si c’est dur des fois.

Qu’est-ce qui te manque le plus depuis que tu as 5 enfants ?
Sincèrement rien du tout.
Je dirais bien du silence mais le silence m’ennuie.

Si tu avais une baguette magique…
Je voudrais voir mes enfants dans 20 ans.

Pourrais-tu partager avec nous de beaux moments de grossesse ou d’accouchement ?
Leurs grands yeux quand ils se sont tous rencontré la première fois.

Qu’as-tu appris avec ces nombreuses maternités ?
Que l’on a beau dire que l’on va tout maîtriser durant cette grossesse, on se fait quand même avoir par les hormones. A dire “oui-oui “ en pensant “ mais bien sûr” quand on nous dit  “mais faut vous reposer …”

Que conseillerais-tu à une maman qui hésite à se lancer dans l’aventure « famille nombreuse » ?
Que c’est plus facile à partir de 3 hihi. [ndr: je confirme 😉 ]

Penses-tu à un autre « petit dernier » ?
Euhh non la machine est coupée haaaahaaaahaaa

Quelque chose d’autre à ajouter ?
Etre maman est ce qui m’a permis de me trouver et de me construire. Sans mes 5 garçons et mon mari, la vie serait moins drôle et trop facile.

Ps: légende de la photo: il est parfois préférable de ne pas avoir tous les enfants sur une photo 😉 .

Vous voulez suivre Alexia?
Facebook
Instagram
Son site internet

5 ans!

Joyeux anniversaire, familles-nombreuses.ch!!!!

Il y a 5 ans et quelques jours, j’écrivais le premier article sur mon site-blog…

Mon idée était tout d’abord de permettre aux familles nombreuses d’échanger. En effet, il y a plus de 5 ans, j’étais assez présente sur les forums de discussions suisses, principalement sur un qui refusait de créer une catégorie spécifique pour les familles nombreuses. Or, nous avons des problématiques un peu différentes des familles avec un ou deux enfants. C’est pourquoi, j’ai décidé de créer un forum, sur un site internet.

Ayant un papa webmaster et ayant travaillé avec lui quelques années, ce fut assez facile de me lancer. Depuis, j’ai acquis beaucoup de connaissances en création et maintenance de sites web 😉

Les mamans ont commencé à venir, à papoter sur mon site. Puis facebook a tout chamboulé. Le forum, très actif durant 2 ans, est mort, remplacé par un groupe secret facebook. C’est triste pour les personnes qui ne sont pas sur les réseaux sociaux. Mais si jamais, il est toujours possible de créer un profil “anonyme” sur facebook pour rejoindre la communauté…

Les pages se sont étoffées, les rencontres multipliées, puis est venue l’idée d’une carte de réduction. Il est toujours difficile de se faire connaître, de vendre la carte et d’obtenir des partenariats. Le petit pourcentage qui utilise ma carte est très content et revient chaque année, preuve qu’elle est intéressante, puisque j’obtiens toujours des partenaires supplémentaires.

5 ans de bonheur à vos côtés, vous avez “vu” naître mes deux derniers punks… Vous avez lu (et devriez encore lire) les chroniques du Père Indigne, histoire de vous donner un avant-goût d’une vie à 8…

5 ans, c’est un anniversaire important. Cela marque une étape. J’ai besoin de progresser. Je dois faire aussi vivre ma famille, tout en aidant et soutenant les familles nombreuses suisses. C’est pourquoi, je me lance dans un nouveau projet professionnel, dont vous connaîtrez les aboutissants un petit peu plus tard 😉 Il me faut régler encore quelques détails…

Sachez que je suis très heureuse d’avoir des messages de remerciements ou d’encouragements; je me dis que tout le temps que j’investis est utile, même si ça alterne avec des phases moins glorieuses… ça continue à me booster, et les contacts que j’ai avec toutes ces familles nombreuses m’apportent énormément, me nourrissent et me font grandir. J’ai rencontré des mamans formidables, des enfants formidables, des maris (lorsqu’ils sont là) formidables… J’apprends énormément! Grâce à mes prises de position (notamment par rapport au congé parternité ou au refus des enfants dans le fameux restaurant genevois), j’ai pu faire bouger les choses, et ça me touche énormément. Voilà mon combat, et mes victoires!

Je vais donc continuer à faire vivre le site. N’hésitez pas à me suivre via les réseaux sociaux (facebook, twitter, instagram), afin de donner encore plus de poids à notre communauté! Et pour les familles moins nombreuses, je suis ravie de vous compter parmi mes lecteurs et suiveurs 🙂

Je profite de cet anniversaire pour lancer un dernier appel: je recherche perpétuellement des partenaires (des services ou artisans à domiciles, des personnes actives dans les loisirs familiaux, ou autres – je ne suis pas sectaire – … qui accepteraient de faire un geste pour mes membres) ainsi que des mamans formidables qui accepteraient de livrer leur témoignage 🙂 Cela vous parle? Un petit mail à info(at)familles-nombreuses.ch et je me ferai un plaisir de vous répondre!

Je m’en vais souffler mes bougies, et me réjouis de fêter le double dans quelques années!

Merci de votre fidélité, votre confiance et votre gentillesse.
Valérie.

 

Il marche…

Encore une étape, et pas des moindres, a été franchie il y a quelque temps par punk 6 …

La marche. Mon dernier marche tout seul… C’est toujours tellement important pour nous, les parents… Un moment où notre petit “bébé” s’éloigne un petit peu plus de nous… Où nous nous rendons compte qu’il a tellement grandi…

Il peut désormais prendre un peu plus d’indépendance. Il a moins besoin de nous, va découvrir le monde tout seul ou avec un de ses frères, parfois encore un peu chancelant… Il n’est plus toujours obligé de compter sur nous pour aller là où il a envie. S’il tombe, il se relève et continue. Il revient vers nous dès que nous ouvrons les bras, comme ses aînés d’ailleurs, ou s’il a envie. J’espère surtout que lorsqu’ils seront adultes, ils continueront à marcher vers nous de temps à autre :-), qu’ils se relèveront toujours après une chute… Qu’ils avanceront ensemble, pas forcément côte à côte, mais en sachant qu’il y a toujours quelqu’un pas très loin, prêt à l’accompagner un moment ou à lui tendre la main pour l’aider à se relever…

Même si c’est la 6e (et dernière) fois, c’est fou de voir les progrès en moins de 16 mois! De passer d’un nouveau-né qui vit avec ses réflexes de survie, à ce petit bonhomme qui grimpe partout, marche, contourne des objets, pousse ses jouets…

Quelle symbolique, et quelles évolutions pour en arriver là!

Prendre conscience des mouvements, de son corps. Arriver à bouger. Trouver un moyen pour se déplacer. Rouler. Atteindre l’objet voulu. S’asseoir. Avancer (et reculer) sur les fesses ou à 4 pattes. Se mettre debout. Décider de se lâcher. Se faire confiance. Tomber. Se relever. Persévérer. Réessayer. Faire 2 pas. S’éloigner. Recommencer. Ressentir le soutien et les encouragements de ses parents. Oser. Revenir. Repartir. Se lancer, en ayant suffisamment confiance en soi. Réussir. Marcher seul. Sentir la fierté de ses parents et de la famille. Sourire. Etre libre d’aller là où il veut (ou presque). Avancer sur le chemin, découvrir la vie d’un autre point de vue… Faire son bonhomme de chemin…

 

 

 

Des fois, on devrait se souvenir de tout ça, nous les adultes. Et retrouver cette confiance en nous qui nous a permis, il y a de nombreuses années, de nous mettre debout et de faire notre propre chemin de vie… il a bien fallu oser, progresser, tomber, se relever pour continuer… Et ça marche plutôt bien, non 😉 ?

 

 

Claudine, 13e maman formidable

Bonjour,

En ce début juin 2018, je vous présente une nouvelle maman formidable; il s’agit de Claudine, 31 ans, mariée à Augustin 39 ans depuis 7 ans. Ils sont parents de trois enfants: Anaïs 6 ans et demi, Noé 5 ans et Jade 3 ans, donc des enfants rapprochés de 19 mois et 21 mois.


Est-ce que toi ou ton mari êtes issus d’une famille nombreuse ?

Mon mari oui, ils sont quatre frères. C’est le troisième. Pour ma part non, j’ai un grand frère qui a trois ans de plus et un bébéange un an après moi.

Et fonder une famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille ?
J’ai toujours aimé les enfants, m’en occuper. Aux fêtes de famille, c’était le moyen de passer le temps. J’ai 10 cousins plus petits que moi. J’ai eu de quoi m’entraîner. L’envie de maternité et d’une famille que j’aurais créée, je l’ai portée depuis toujours en moi. Mais j’ai trois enfants, je n’ai pas l’impression d’avoir une famille nombreuse.

Comment a réagi ton entourage, ta famille, à l’annonce de ta 3e grossesse ?
Ils s’y attendaient, c’était évident et cela leur paraissait assez normal. J’ai quand même eu droit à un “encore?” et de savoir si c’était fait exprès ou un accident.

Raconte-nous une journée type de ta semaine.
Le réveil sonne à 6h30 pour mon mari. Je traîne encore un peu au lit. Vers 7h, je me lève et je fais un peu de bruit pour que les enfants se réveillent gentiment. Si je sens que c’est un jour difficile, je les laisse dormir jusqu’au plus tard 7h45. Mes deux premiers sont en 1H et 2H, ils commencent les deux à 9h. Après, c’est déjeuner, habiller, répéter 10x d’aller se brosser les dents (je suis hygiéniste dentaire 😉 ). Pendant ce temps, je range le déjeuner et faits au moins la vaisselle. On part pour l’école vers 8h45. Ils doivent être dans la cour à 8h55. On prévoit toujours large au cas où, il y aurait une fourmi, un escargot ou un contretemps sur le chemin. On le fait à pied, c’est quasi à 4’ pour un adulte maison-école… Quand les deux sont à l’école, on revient avec ma petite de 3 ans et j’ai souvent le chien qui nous accompagne. Des jours, on part en course. Des jours, c’est ménage. Parfois on se laisse vivre et on profite du petit moment les deux. Vers 10h30, j’essaie d’avancer le dîner. On va chercher les grands à l’école. Retour pour dîner. Mon mari rentre en principe, il fait 15’ de présence mais ça nous change notre dynamique. On repart pour l’école à 13h15 pour la grande. Elle refuse de faire le trajet seule et les deux petits veulent venir avec moi. L’après-midi avec mes deux petits, c’est libre. Ils jouent beaucoup ensemble. On cuisine les goûters ou on avance au jardin. A 15h45, on retourne chercher la grande et dès qu’on rentre, c’est goûter, jeux. Mon mari rentre assez tôt en général, je me décharge sur lui quand il rentre. Je peux faire à souper. Après souper, il s’occupe de doucher les enfants pendant que je sors le chien. Les enfants se couchent vers 20h-20h30. Ces temps-ci, on s’endort avec eux…

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans la gestion d’une famille nombreuse ?
La lessive! Et le repassage! Ah mais non, je repasse pas… 😉 Le pire, je crois que c’est la fatigue et d’avoir l’impression de jamais réussir à récupérer.

Est-ce que tu as de l’aide ?
Les lundis quand je travaille, c’est ma maman qui vient à la maison. Elle fait le repassage et parfois les sols. Parfois, je me sens assistée.

Qu’est-ce qui te manque le plus depuis que tu as 3 enfants ?
Du temps avec mon mari, en tête à tête et les longues randonnées avec lui.

Si tu avais une baguette magique…
J’essaierai de changer la vie de tous les enfants. Pour qu’ils aient une bulle d’amour de la part de leurs parents et vivent comme tout être le mérite.

Pourrais-tu partager avec nous de beaux moments de grossesse ou d’accouchement ?
Mes grossesses se sont toujours super bien passées. Pour ma première, c’était magique de voir grandir le ventre sur le canapé. Pour la 3e grossesse, on a moins le temps de se poser avec la grande de 3 ans et le petit de 1 an et demi. J’ai vécu mes trois grossesses en les croquant à pleines dents! Mes accouchements se sont passés les trois sans péridurale. Pour mon 2e malgré la provocation, j’ai tenu bon! J’ai peur des péridurales en fait.. et le meilleur était pour la fin, j’ai accouché de ma petite en maison de naissance! 4kg500 de pur bonheur! C’était vraiment le rêve, on a pu rentrer à la maison, 5h après sa naissance. Merveilleux! Je n’y serais jamais arrivée sans mon mari et ma merveilleuse sage-femme qui a su nous guider parfaitement.

Qu’as-tu appris avec ces nombreuses maternités ?
Qu’aucune grossesse n’est pareille, aucun accouchement non plus et que chaque bébé est unique! Rien n’est acquis, tout s’apprend.

Que conseillerais-tu à une maman qui hésite à se lancer dans l’aventure « famille nombreuse » ?
Pour mes trois c’était une évidence, on n’a pas beaucoup réfléchi. A refaire, je referais pareil.

Penses-tu à un autre « petit dernier » ?
Plus les mois passent, et plus le petit dernier s’éloigne de nous. C’est très difficile à prendre comme décision quand on a juste 31 ans. Mais la dernière grandit et notre vie devient moins compliquée. On a besoin de passer à autre chose à ce qu’il paraît?

Quelque chose d’autre à ajouter ? 
On est une famille nombreuse mais aussi de nombreux animaux. 1 chien, 2 chats et 2 cochons d’Inde. Je travaille à 20%. J’avais tenu à 40%, jusqu’aux 12 mois de la dernière. Et puis, j’ai fait une pause de 6 mois pour reprendre doucement dans un autre cabinet. Je suis hygiéniste dentaire. J’avais besoin de me recentrer et de m’occuper de moi et de ma famille. J’ai frôlé la dépression suite à la naissance de ma dernière. Elle a une malformation de l’oreille qui m’a permis de changer la perception de la vie. Et de revoir mes priorités. Elle a changé ma vie.

Merci Claudine pour ce joli témoignage! Encore une maman formidable que l’on peut féliciter pour son travail 🙂

Si vous voulez vous aussi partager votre expérience, n’hésitez pas à écrire à info(at)familles-nombreuses.ch, sujet “maman formidable”. Je vous enverrai le questionnaire et vous pourrez choisir ce que vous voudrez dire.

Congé paternité, non merci

Voilà…

Aujourd’hui, le Conseil Fédéral rejette l’initiative du congé paternité en Suisse. Je vous laisse lire leurs arguments dans le lien suivant.

Bon… allez, je vous en donne quelques-uns ici. “Le coût d’un tel congé serait d’environ 420 millions de francs par an“, puis, plus loin, “Si le Conseil fédéral reconnaît la pertinence d’un congé de paternité, il accorde cependant la priorité au développement d’une offre d’accueil extrafamilial adaptée aux besoins des familles.[…] La Confédération promeut la création de places d’accueil dans le cadre de la loi fédérale sur les aides financières à l’accueil extra-familial pour enfants. Depuis l’entrée en vigueur de ce programme d’impulsion il y a quinze ans, la Confédération a soutenu la création de plus de 57 000 places d’accueil pour un total de 370 millions de francs. [je vous laisse faire le calcul pour 1 an!!!].” . Puis la Confédération délègue la responsabilité aux cantons et communes, en terminant, magnanime, en disant qu’ “elle consacre un montant de 100 millions de francs au financement de ces deux nouveaux types d’aide. Les parents devraient à l’avenir pouvoir déduire du revenu soumis à l’impôt fédéral direct les frais de garde effectifs jusqu’à concurrence d’un montant de 25 000 francs par enfant et par année. Cette déduction se monte aujourd’hui à 10 100 francs.” …

Donc finalement, le congé paternité légal suisse est de … 1 jour… comme un déménagement.

Comme ça, le tout jeune papa doit prendre sur ses 4 ou 5 semaines de vacances par an pour profiter du nouveau-né et soutenir sa femme dans les suites de couches.
Comme ça, le reste de l’année, il lui restera quoi… une ou deux semaines pour se reposer et profiter de sa nouvelle famille. Effectivement, vivre avec un nouveau-né, ce sont des “vacances”…
Effectivement, le jeune papa, ayant pris quelques jours à la naissance de son bébé, est bien productif car tout reposé quand il reprend le travail après 1 voire 2 semaines de “vacances”…
Effectivement, le jeune papa devient père et connaît son enfant en un jour…
Mais pourquoi donc la plupart des pères prennent-ils des vacances à la naissance de leur enfant??

Et puis, c’est bien aussi pour l’employeur. Il n’a pas à payer encore 80% du salaire d’un employeur qui se reposerait à la maison avec un nouveau-né qui ne passe pas ses nuits. Déjà qu’il devra payer des allocations familiales en plus…

Et du point de vue des mamans?
S’occuper d’un nouveau-né, c’est 24h sur 24, après avoir vécu peut-être une fin de grossesse épuisante et un accouchement pas facile. C’est avoir des douleurs, de la fatigue, des nuits courtes, une maison à faire tourner surtout s’il y a un ou des aînés avant (amener les enfants à l’école, préparer les repas, le ménage, les courses…). C’est aussi la chute hormonale, avoir des sentiments contradictoires, être heureuse de découvrir ce petit être, ne pas savoir comment satisfaire ses demandes, douter, avoir besoin de souffler de temps à autre. La jeune maman se sent parfois seule et doit se démener très vite sans le papa…
Et pour les soutenir, il n’y a… plus personne si la famille n’est pas tout près. Heureusement qu’il existe des associations qui prennent soin des nouvelles mamans… (Supermamans par ex).

Mais bon, comme on le dit si bien en Suisse… “T’as voulu des enfants, t’assumes!“.