INFORMATION, INSCRIPTION, CONTACT

BONJOUR et BIENVENUE SUR LE SITE SUISSE DES FAMILLES DE 3 ENFANTS ET PLUS!

Avantages et partages…
Avantages grâce aux rabais proposés aux membres, partages grâce aux échanges de conseil, d’idées, de bons plans, etc.

Des conseils, des échanges, des articles, des coups de gueules, des bons plans, bref… plein de choses utiles pour les grandes familles, mais pas que!

Il y a aussi, et c’est tout nouveau, une boutique pour les grandes familles. De grandes quantités pour de grandes familles! Et, parce que manger bio, c’est bon pour la santé et la planète, vous trouverez beaucoup d’articles en gros et bio!

Sur le SITE, vous trouverez des bons plans (hauteurs parking, magasin de 2e main, actions, recettes, etc.), des bons plans sorties (intérieur – extérieur – restaurants), la chronique du Père Indigne et toutes les offres réservées aux membres grâce à la carte familles-nombreuses.ch.
En 2019, il existera des offres temporaires chez de nouveaux partenaires! Restez abonnés pour découvrir lesquelles 😉
Vos suggestions sont les bienvenues! Grâce aux commentaires, vous pouvez réagir aux articles qui vous interpellent ou que vous souhaiteriez compléter. Les tweets vous permettent de vous tenir au courant des derniers articles publiés sur ce site, si vous ne suivez pas familles-nombreuses.ch sur les réseaux sociaux (facebook, instagram, twitter…).

Sur facebook (pensez à liker la page pour rester au courant des dernières nouvelles et anecdotes), il existe un groupe secret de discussion. Si vous voulez le rejoindre, faites-moi une demande d’amie (Petite Bijou) accompagnée d’un petit mp que je puisse vous intégrer au groupe 🙂 merci.

INSCRIPTION : 2 possibilités pour vous inscrire:
Ou vous vous inscrivez via le formulaire de contact ci-dessous, en mettant un pseudo dans la case message.
Ou vous vous inscrivez en voulant poster un commentaire sous un article ou un page.
Vous aurez à ce moment-là un module de connexion.
Votre courriel sera utilisé une fois par mois pour la newsletter ou lors de concours / événements particuliers. Une fois inscrit, vous serez considéré comme “membre” pouvant bénéficier des avantages ou commander la carte familles-nombreuses.

Vous hésitez à faire un 3e enfant? Vous êtes enceinte de bb3 et vous vous demandez quels changements vont intervenir dans votre vie? Voilà quelques aperçus 😉 

Enfin… plus nous serons nombreux, plus familles-nombreuses.ch pourra vous proposer de bons plans… ;-)

Au plaisir de vous lire!!!
Familles-nombreuses.ch

En cas de soucis, merci de nous contacter à info(at)familles-nombreuses.ch

Pour tout renseignement ou pour inscription (donner un pseudo svp), merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.

 

Etre maman aujourd’hui

Dimanche, c’est la fête des mamans. Depuis 13 ans maintenant, je peux la fêter ! Je m’en souviendrai toujours : c’était la première fois que je sentais des petits coups dans mon ventre, enceinte de 4.5 mois. Depuis, je suis devenue maman 6 fois.
Des commentaires et des jugements, j’en ai eu ! Des remarques mal venues, des incompréhensions mais aussi quelques mots encourageants… Je suis attendue au tournant. Tous mes gestes, mes paroles et mes actions sont analysés, pour trouver ma faille (et il y en a beaucoup !) pour pouvoir me sortir cette fameuse phrase : « Fallait pas en faire 6 ». Alors, je me tais et j’assume.

Mais demain, c’est la fête des mamans. Dédier un jour pour fêter les mamans, c’est une bonne idée. Un jour sur les 365 de l’année où les mamans sont reconnues pour tout ce qu’elles font, ce qu’elles donnent, pour la gestion de la famille, pour leur permettre de se reposer un peu (ou pas…) C’est vrai que les autres jours de l’année, c’est normal… (voir tous les articles et BD sur la charge mentale parus ces dernières années). C’est aussi pourquoi je le publie à un autre moment 😉

Mais toutes ces mamans auraient surtout besoin de remerciements, de câlins, de petites attentions un peu plus souvent qu’un jour par an…

Alors,

A la maman qui galère avec son bébé ou son ado,
A la maman qui rigole avec ses enfants,
A la maman qui crie toute la journée après ses enfants,
A la maman qui fait le taxi tout l’après-midi,
A la maman qui passe ses soirées à repasser,
A la maman qui ne repasse plus les habits,
A la maman qui délègue le coucher à son mari,
A la maman qui assume tout toute seule,
A la maman qui prépare de bons petits plats bio,
A la maman qui se hâte de décongeler une pizza,
A la maman qui pleure le soir ou aux toilettes,
A la maman qui est comblée et heureuse,
A la maman qui se creuse la tête pour faire plein d’activités,
A la maman qui se réjouit quand l’école recommence,
A la maman qui console, à celle qui soigne, à celle qui travaille, à celle qui reste avec ses enfants, à celle qui se sert un mojito le soir quand ils sont couchés, à celle qui sort courir pour échapper à ses enfants, à celle qui planifie déjà les vacances suivantes en famille, à celle qui leur écrit un livre, à celle qui nettoie les accidents, à celle qui ne comprend rien aux devoirs de maths, à celle qui regarde ses enfants dormir, à celle qui reçoit plein de bisous, à celle qui n’y arrive plus, à celle qui porte, à celle qui utilise la poussette, à celle qui allaite, à celle qui biberonne, à celle qui est maniaque, à celle qui est bordélique, à celle qui n’a pas encore accouché, à celle qui a 5 enfants,

A toutes ces supers mamans, j’ai juste envie de dire bravo et merci,  mais surtout, faites-vous confiance. Vous seule savez ce qui est bon pour vous et votre famille. Laissez les critiques et les jugements en dehors de votre vie, profitez de vos enfants !

Belle fête à vous toutes, super mamans!
Et une pensée aussi à toutes ces femmes qui souhaitent ardemment devenir maman mais dont le parcours est semé d’embûches.

Radio Lac

Ce matin, j’ai eu la très agréable surprise d’entendre le nom de mon site dans la rubrique conso de Radio Lac.

Les Suisses seraient accro aux rabais et aux réductions (qui ne le serait pas?), et il s’avère que mon site fournit de super liens pour les familles, à cette page-là.

Merci d’avoir reconnu mon travail, je suis très heureuse de savoir que mon site est utile!

Je vous mets ci-dessous la rubrique conso de ce 30 avril 2019.

@Radio Lac

Être une famille nombreuse aujourd’hui…

… c’est sortir de la norme. Et qui dit “norme” dit aussi “hors-norme” et “jugement”. J’ai souvent l’impression d’être attendue au tournant, et finalement, d’avoir moins le droit à l’erreur que les autres, pour qu’on puisse me dire: “Tu as trop d’enfants, tu n’arrives pas à tout gérer”.

… c’est être compté à chaque sortie ensemble, soit par des yeux ébahis et des gens qui se retournent, soit des regards admiratifs voire teintés de jalousie.

… c’est s’exposer aux questions indiscrètes, du genre: “ils sont tous voulus?”, “c’est pour une question de religion? non? alors pour les allocations?” ou, beaucoup plus subtil, “ils sont du même lit?” ou “vous n’avez pas la télé?” …

… c’est ne pas pouvoir entrer ses réservations online sur des sites de vols à bas coûts par exemple, ou ne pas trouver d’hôtels et ne pas participer à des concours.

… c’est recevoir de la compassion (“courage”) ou des encouragements (“c’est super, j’aurais tellement voulu avoir une grande famille”)

… c’est comprendre les stéréotypes: “Vous avez 6 enfants? On dirait pas” ^^ ou “Vous n’avez pas l’air fatiguée”. Ou… à l’inverse: “Vous avez l’air fatiguée… sûrement que vous avez trop d’enfants”.

@familles-nombreuses.ch

… c’est ne pas avoir le droit de se plaindre, car… “fallait pas en faire 6”.

… c’est 6 fois plus de frais divers, de difficultés à “tourner” dans la vie quotidienne et de courses de taxi (enfin… de taxi… de gros vans!)

… c’est avoir eu la chance incroyable d’avoir créé et donné la vie de nombreuses fois. Un énorme cadeau…

… c’est aussi investir pour le futur et former les citoyens de demain.

… c’est être riche. Riches de bruits (LOL), de câlins, de bisous, de vie(s)…

… c’est espérer que ses enfants s’entendent bien et qu’ils puissent compter les uns sur les autres quand nous ne serons plus là.

… c’est un choix de vie, basée sur le coeur plus souvent que sur la raison…

… c’est le choix que j’ai fait, que nous avons fait, et nous sommes fiers. Fiers de nos enfants, de notre famille, de notre vie. Nous sommes fatigués (ou pas!), mais heureux <3

Concours!

Pour fêter le printemps (et mon prochain anniversaire), j’ai décidé de vous gâter en préparant un petit concours!

Je vous offre l’article textile de ma boutique que vous aurez choisi: un body, un t-shirt (homme, femme ou enfant) ou un totebag. Vous pourrez les personnaliser en fonction du nombre d’enfants (ou pas!)

Le concours a lieu sur facebook, mais vous pouvez m’écrire un mail à shop [at]familles-nombreuses.ch avec l’article que vous souhaiteriez gagner!

PS: au cas où vous souhaiteriez passer commande, sachez qu’il y a 10% sur tout le textile jusqu’à fin mars. Et ça se cumule avec les rabais de quantité… Par exemple, en commandant 2 t-shirts et un body, vous aurez un rabais de 20% sur le total !

Bonne chance!

Tirage au sort le 24 mars en fin de soirée.

Swiss Vapeur Parc, offre 2019

L’ouverture des 18’000m2 du parc, c’est demain!

Vous pourrez y retrouver tous les trains (à vapeur, à crémaillère, …) qui raviront les petits comme les grands. Le circuit a été agrandi l’année dernière, avec un super tunnel très sympa.

Tunnel inauguré en 2018
@familles-nombreuses.ch

Mes enfants adorent… et le parc est beau à toutes les saisons.

En cas de pluie, le parc sort quelques trains couverts. Ceci, attention à bien vous habiller, car on est facilement à l’ombre. Et en plein air. Alors, mieux vaut prendre une couche d’habits supplémentaires.

En face de la gare principale, vous pourrez maintenant déposer vos poussettes. Il y a également la possibilité de vous restaurer sur place. Plusieurs places de pique-nique sont également mises à disposition.

Cette année, de l’ouverture jusqu’à la fin des vacances de Pâques, les porteurs de la carte familles-nombreuses.ch bénéficient d’un prix unique d’entrée: 10.- par personne, au lieu de 17.- (adultes) et 14.- (enfant dès 3 ans).

Alors, n’oubliez pas votre carte pour vous amuser à moindre prix!

Maman

Ce terme affectueux, que nous rêvons toutes d’entendre depuis le moment où nous avons fait pipi sur notre test de grossesse, est imaginé murmuré, susurré avec émotion et adoration, avec la bouche en coeur.

Ce terme affectueux, que nous rêvons toutes d’entendre depuis le moment où nous avons fait pipi sur notre test de grossesse, est imaginé murmuré, susurré avec émotion et adoration, avec la bouche en coeur.

Après ce fameux test, nous pouvons le dire: je suis une “future” maman. Je vais devenir maman… Et nous (nous) répétons ce mot, afin de nous aider à réaliser et à l’apprivoiser. Techniquement, du moment où un bébé (ou plus) se niche dans notre ventre, je trouve que nous sommes déjà maman. Nous protégeons notre enfant, le nourrissons, nous faisons du souci, nous faisons passer ses besoins avant les nôtres (c’est le bébé qui a envie de cornichons, de tartes de Linz, de potage^s aigre-doux du petit Chinois du coin et de kebabs au milieu de la nuit (le tout ensemble, bien sûr), pas nous…) bref… nous avons les mêmes préoccupations qu’une maman avec un nouveau-né.

Rencontre…

Un beau jour, la rencontre tant attendue a lieu! Nous sommes réellement, aux yeux de la société, une maman…

Quelques mois plus tard, votre enfant balbutie des syllabes se terminant par “a”, et vous pensez entendre ce fameux mot, qui va vous tirer les larmes: “ma-ma”. Si vous avez de la chance… Parce que mes enfants ont toujours dit “papa” en premier… Frustration suprême… Enfin, un jour, votre rejeton vous regarde dans les yeux et vous appelle : “Maman”. Là, honnêtement, vous pleurez d’émotion, de joie… Vous appelez vos parents, vos copines, vous avertissez le monde entier via les réseaux sociaux et vous écrivez quelque part dans un cahier: il parle et son premier (deuxième ^^) mot, c’est “maman”.

Puis, l’enfant continue à grandir. “Maman” devient un mot utile; “maman”, ça signifie aussi bien “faut changer ma couche”, que “j’ai faim”, “j’ai sommeil”, “viens m’aider à attraper le chat”, “j’arrive pas à me déshabiller”, “j’ai mal” ou “il est où papa?”.

Parfois, vous avez la chance d’être plusieurs fois maman. Ce qui, par la force des choses, multiplie le nombre d’appels par jour. Ou par minute, devrais-je dire. Alors bien sûr, les enfants plus grands savent mieux s’exprimer, mais ils commencent quand même toujours leurs phrases par le mot désignant cette personne ayant le don d’ubiquité: “Maman, il est où mon T-shirt?”, “Maman, tu peux m’aider pour les devoirs?”, “Maman, je peux manger (s’il te plaît, je ne te l’ai pas assez répété??)?”, “Maman, c’est trop tôt, je veux pas aller me coucher”, “Maman, laisse-moi tranquille!”, “Maman, tu peux venir nettoyer mon vomi?”, “Maman, je suis triste”, “Maman, il m’a piqué mon jouet, je le déteste!”, “Maman, il fait jour, faut te réveiller! (oh punaise… j’aime vraiment trop l’hiver!!!), “Maman, j’ai mal…” et… “Maman, il est où papa?”. Quand au volume sonore, il n’y a pas de demi-mesure… C’est au maximum. La nuit, le jour, le matin, au magasin, chez la voisine, à la bibliothèque, dans le bain… Histoire de ne pas pouvoir vous soustraire à votre responsabilité. Parce que si par hasard vous ne répondez pas à la première sollicitation, il peut y en avoir un certain nombre après (j’ai arrêté l’expérience après 18… mais vous vous lasserez avant lui…).

Ce doux mot que vous aviez rêvé d’entendre, vous ne le supportez plus. Vous l’entendez quand vous êtes aux toilettes (forcément, c’est le grand classique) ou au téléphone (2e grand classique), quand vous êtes vous au fond du lit, quand vous cuisinez, quand vous conduisez (“Maman, regarde, je vais coller ma crotte de nez sur la fenêtre, pour faire un joli dessin!”)… Il vous réveille même parfois (souvent? toujours?) la nuit… Il vous arrive même de l’entendre en rêve!

Et puis, à ce moment-là, votre enfant vous dit: ” Je t’aime Maman. Jusqu’à la lune”. “Tu es la plus parfaite des mamans du monde.” Eh bien, croyez-moi, même à 4h du matin, alors que c’est la 3e fois que le punk vient vous réveiller, que vous ne savez même plus comment vous vous appelez (enfin si… “maman”… je voulais dire… que vous ne connaissez même plus votre prénom), vous vous laissez attendrir par cette douce phrase.

Mais, parfois, vous n’en pouvez plus d’être une maman. Juste une maman. Rien qu’une maman. Rien d’autre (entendons-nous, mis à part infirmière, assistante sociale, cuisinière, taxi, psychologue, maîtresse d’école, …). Alors, si vous avez de la chance, vous appelez… votre maman.

“Maman? Ecoute, c’est moi… J’en peux plus…”

Finalement, réjouissons-nous de pouvoir entendre ces deux syllabes: tout le monde n’a pas cette chance…