Bienvenue sur le site des grands familles suisses!

BONJOUR ET BIENVENUE !
Que trouverez-vous sur familles-nombreuses.ch?

Avantages et partages…
Avantages grâce aux rabais proposés aux membres, partages grâce aux échanges de conseil, d’idées, de bons plans, etc.

Des conseils, des échanges, des articles, des coups de gueules, des bons plans, bref… plein de choses utiles pour les grandes familles, mais pas que!

Il y a aussi, et c’est nouveau,une boutique pour les grandes familles. De grandes quantités pour de grandes familles! Et, parce que manger bio, c’est bon pour la santé et la planète, vous trouverez beaucoup d’articles en gros et bio!

Plus concrètement, vous trouverez des bons plans (hauteurs parking, magasin de 2e main, actions, recettes, autocueillette, etc.), des bons plans sorties (intérieur – extérieur – restaurants), la chronique du Père Indigne et toutes les offres réservées aux membres grâce à la carte familles-nombreuses.ch.
Durant l’année 2019, il existera des offres temporaires chez de nouveaux partenaires! Restez abonnés pour découvrir lesquelles 😉

Sur smartphone ou tablette, allez tout en bas de la page et cliquez sur “voir tout le site” pour une meilleure lisibilité et un menu plus court. Merci.

Vous hésitez à avoir un 3e enfant? Vous êtes enceinte de bb3 et vous vous demandez quels changements vont intervenir dans votre vie? Voilà quelques aperçus 😉 Et notre quotidien, du point de vue humoristique, avec les chroniques du Père Indigne

Familles-nombreuses.ch est sur les réseaux sociaux (facebook, instagram, twitter…), n’hésitez pas à me suivre! Sur facebook (pensez à liker la page pour rester au courant des dernières nouvelles et anecdotes), il existe un groupe secret de discussion. Si vous voulez le rejoindre, faites-moi une demande d’amie (Petite Bijou) accompagnée d’un petit mp que je puisse vous intégrer au groupe 🙂 merci.
Vos suggestions sont les bienvenues! Grâce aux commentaires, vous pouvez réagir aux articles qui vous interpellent ou que vous souhaiteriez compléter.


Votre inscription (
merci de me contacter via le formulaire en bas de l’article) vous permettra de recevoir une newsletter (max 1 fois par mois) et de participer à certains concours.

Enfin… plus nous serons nombreux, plus familles-nombreuses.ch pourra vous proposer de bons plans… ;-)

Au plaisir de vous lire!!!
Familles-nombreuses.ch
(pour savoir qui se cache là-derrière … )

En cas de soucis, merci de nous contacter à info(at)familles-nombreuses.ch

Pour tout renseignement ou pour inscription (donner un pseudo svp), merci d'utiliser le formulaire ci-dessous.

 

Noël et (sur)consommation

Voilà, nous sommes en novembre.

Et qui dit “novembre”, dit “mois avant Noël” et ce sympathique concept de surconsommation importé des USA depuis quelques années, j’ai nommé le fameux “Black Friday”. Il faut trouver des cadeaux, tout est fait pour nous donner envie d’acheter de nouvelles décos, de nouveaux habits, nous dire que si nous n’achetons pas à ce moment-là, nous sommes stupides car nous payerons plus cher plus tard… C’est de bonne guerre.

Je ne suis pas contre la consommation, mais j’appelle à une consommation réfléchie, voire très réfléchie. Maintenant que j’ai moi aussi un petit commerce, forcément, je suis encore plus sensible à aller faire mes achats chez les artisans et commerçants de ma région, tout simplement car je sais que l’argent dépensé ira dans ses  poches et celle de sa famille. Ce n’est pas toujours possible, mais j’essaye.

L’image contient peut-être : texte

J’ai sélectionné quelques idées de cadeaux pour les enfants, et pour les parents aussi.

1/ Les livres. C’est bon pour les petits, et pour les grands. J’ai, pour vous, les mamans de familles nombreuses, un album sympa écrit par une maman de 4 enfants (elle a eu un 5e depuis!). Vous le trouverez là, et sa lecture vous fera grand bien. Pour les enfants, des abonnements à des revues sont la bonne idée, car les enfants recevront un journal ou magazine durant toute l’année! 

2/ En parlant d’abonnements, si vous aimez bricoler avec vos enfants ou petits-enfants, il existe la boîte Do It Box. C’est une petite entreprise vaudoise, qui propose des bricolages sympas tous les mois. Je vous laisse consulter l’article que j’avais écrit sur ce partenaire. N’oubliez pas qu’en tant que membre familles-nombreuses.ch, vous bénéficiez d’un rabais de 20% sur les abonnements contre un code qu’il faut me demander. Le carton est recyclable et personnalisable  😉

3/ En parlant de Vaudois… L’entreprise Eye4i crée des drones. Comme les modèles que j’ai choisis sont équipés de stabilisateur d’altitude, les drones peuvent être utilisés à l’intérieur ou à l’extérieur dès 6 ou 7 ans déjà. Ce sont de petits modèles assemblés en Suisse, et toutes les pièces abîmées peuvent être trouvées pour réparer ce robot. Les prix sont très accessibles puisque cela va de 28.- à 92.- (modèle avec masque de réalité virtuelle) pour les membres.

4/ Vous pouvez aussi demander une participation financière aux membres de votre famille pour offrir des cours de sport, de musique, de langues ou de dessins à vos enfants! Par exemple, notre partenaire Totem Escalade propose des cours pour les jeunes enfants, dès 3 ans. L’escalade est top pour canaliser son énergie, développer sa motricité et prendre plein de plaisir!

5/ Des habits… Toujours utiles… Quand on a une grande famille, les habits passent d’enfants à enfants… Alors, ça vaut parfois aussi la peine d’investir dans des habits neufs… ça tombe bien, j’ai plusieurs mamans parmi mes partenaires qui cousent plein de super jolies choses pour les tout petits (et les plus grands) ou qui tiennent une boutique super sympa. Ceci dit, vous pouvez aussi faire de super affaires avec le seconde main (aussi pour les jouets si vous en cherchez)! 

6/ Un gros cadeau commun… Vélo, équipement de sport, un billet pour un spectacle, un voyage… 😉 

7/ Forcément, je vais vous parler de la carte familles-nombreuses.ch, qui vous permet de soulager votre budget sorties auprès de bientôt 50 partenaires. Et tout ceci pour 20.- par année civile 😉 

8/ Et pourquoi pas vous payer une séance photo familiale? Emilie vous propose de super rabais pour des souvenirs intemporels, en famille nombreuse voire avec les grands-parents, etc… Un super cadeau pour toute la famille… 


J’ai encore plein d’idées, je vous en parlerai peut-être plus tard… En attendant, je vous laisse jeter un coup d’oeil sur l’article que j’avais publié il y a un peu plus d’un an, sur le Noël sans jouets 😉 

 

Bons préparatifs!

Torrent de larmes

Aujourd’hui, j’ai versé pas mal de larmes.

Des larmes de joie (enfin… elles sont restées au coin de l’oeil), quand j’ai réussi à courir ce que je m’étais fixée… J’étais ambitieuse, ça a été dur mais… j’ai réussi…

Des larmes de tristesse en apprenant plusieurs mauvaises nouvelles, en réalisant d’autres choses qui ne sont pas belles…

Des larmes de colère aussi… Aujourd’hui, je n’ai pas pu résister à mon punk. Lui qui est si sensible, il a éclaté de toute sa rage à midi. Il a déversé sa haine, sa colère et sa frustration sur son petit frère et moi… Il a eu des mots terribles et extrêmement durs.  Moi qui n’ai pas pu réagir autrement qu’en criant, en lui disant des choses horribles… et en pleurant. Je lui en veux tellement… Lui est passé par-dessus, mais moi???

J’ai pleuré à cause de la culpabilité, de la honte, de la colère et de mon incapacité à gérer les émotions fortes de mon fils… 

J’ai aussi dû éponger les larmes de mon dernier punk… à 2.5 ans, il ne supporte pas la frustration… Il est tombé aussi… Gérer les frustrations des 3 autres. Les pleurs du 5e parce qu’il est aussi tombé, les pleurs du 4e car il n’arrive pas à faire ses devoirs (il a oublié ses affaires)… Encore des émotions à gérer pour moi… 

Et enfin, grâce à l’excuse des oignons (je prépare, pour la première fois, une tarte aux oignons), j’ai encore pleuré… J’ai évacué le surplus de mes émotions, comme le faisaient mes punks lorsqu’ils étaient plus jeunes… Le portage leur permettait de se soulager… Mais moi? 

Bref, il est 18h15… Ma tarte est au four, j’ai séché mes larmes. Je me console en regardant 2 de mes punks jouer ensemble et prendre soin l’un de l’autre… Je me demande ce que me réserve le reste de la soirée. J’ose espérer plus de sérénité…. 

 

Vendredi

Aujourd’hui, dernier jour des vacances sur Vaud, j’ai décidé de faire la totale avec mes enfants, puisque j’ai récupéré les 3 derniers hier soir.

Vu la météo plutôt clémente, nous sommes partis pour une journée ayant comme fil rouge “Les animaux”.

Point de départ: le zoo alpin des Marécottes, ceux qui avaient offert généreusement plusieurs lots pour un concours durant l’année. Peu de monde quand nous sommes arrivés, des animaux peu farouches (pourtant, avec les cris des deux derniers punks, je me disais qu’ils s’enfuiraient tous! Ben non…!), et des enfants heu-reux!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons eu la chance de voir tous les animaux et de pouvoir en caresser certains. Il y avait des chèvres en liberté qui sont carrément venus sur notre table de pique-nique, énervant un tantinet certains punks qui avaient très faim ^^ 😉

La visite n’est pas très longue (1h-1h30, mais l’un des punks a quand même réussi à tomber et s’érafler le ventre), les animaux ont pas mal de place, et l’endroit est vraiment sympa. La place de jeux à la sortie permettra de faire durer le plaisir. Des tables à pique-niques sont donc à disposition, sinon, le restaurant 5 jours par semaine. En octobre, la piscine est fermée 😉 

Puis, nous avons opté pour une visite rapide de la Fondation Barry (Chien St-Bernard) à Martigny, puisque c’était sur la route. 25.-, c’est le tarif familles. Les enfants payent à partir de 8 ans. Tout en haut se trouve une jolie place de jeux, avec une structure sur laquelle les enfants peuvent sauter, un circuit à boules, des tables pour dessiner, un jeu géant de l’oie, une grande maison, et un espace avec vidéo et théâtre. Il devait également y avoir un train électrique, mais il était en panne… Heureusement, sinon, on y serait encore, je pense!!! 
Au 1e étage, une expo retrace l’histoire de la Fondation. Autant vous dire que je n’ai malheureusement pas eu le temps de voir le tout. Et au rez, vous pouvez observer les fameux chiens St-Bernard, puis les toucher, avec caresses et photos à souhait toutes les heures. Les chiens ne sont pas là à longueur de journée, puisqu’ils retournent le soir dans un autre chenil (l’hospice peut-être? Je n’ai pas pu entendre la réponse, un des punks se tirant vite fait…).

La visite est assez rapide, mais le fait de pouvoir toucher les chiens, c’est vraiment sympa. Ces gros chiens sont vraiment sympas et dociles. 

Dans la région, il y a bien sûr la Fondation Gianadda à faire. Pour ma part, je voulais coupler avec le VerticAlp d’Emosson… Malheureusement, il était fermé depuis 5 jours. Puis je me suis dit que j’allais simplement en voiture jusqu’au barrage, mais je n’ai pas voulu rajouter une heure de trajet en ne sachant pas si la route était ouverte ^^.
Autrement, dans un autre style, le Western City ou le Labyrinthe Aventure… Cela reste également un budget important suivant le nombre d’enfants. Ceci dit, vous pouvez aisément passer la journée entière dans ces parcs… 

 

Enfin, nous avons fait un stop express au Signal de Bougy. Malgré le parking payant, il y avait beaucoup de monde. Mais comme mes grands s’ennuyaient (rien de prévu pour les ados sauf activités payantes), nous n’avons pas trop traîné. Je suis fière de moi, car je n’ai perdu personne! Je me souviens d’une fois il y a 9 ans où 2 enfants sur 3 (celui qui était dans la poussette) manquaient à l’appel… ^^

Il est temps de reprendre le rythme, malgré le changement d’heure de dimanche matin, parce que l’école recommence lundi…

Une idée ou un commentaire à rajouter?

Positivisme

Aujourd’hui, j’avais prévu d’aller prendre l’air à la place de jeux. A la place, j’ai respiré l’air de mon aspirateur…

Je vous explique rapidement.

Juste avant de partir amener l’un de mes fils à l’ergothérapie, j’entends mes 2 gaillards (celui de 7 et celui de bientôt 5 ans) dire : “Oh!!! Non… On dira que c’est le petit frère…”. 30 secondes après, ledit petit frère descend les escaliers, et je découvre l’ampleur des dégâts sur le sol de la cuisine, puis dans les escaliers, sur le palier et dans la chambre.

Résultats, mes enfants ont appris:
– que j’avais plein de nouveaux jurons en stock que je gardais pour les grandes occasions 
– que c’était donc une grande occasion
– à perfectionner le maniement de la brosse et de la ramassoire
– à mettre au point la stratégie suivante: on nettoie du haut vers le bas, sinon, ça ne sert à rien
– le principe de l’électricité statique
– la persévérance parce que c’est loooooooooong de nettoyer une chambre, des escaliers, un palier, les lits, les peluches, les habits et tous les jouets qui traînaient par terre… ben oui, il faut passer 5 fois (minimum) l’aspirateur au même endroit.
– à admettre que c’était une bêtise et qu’ils ne tenteraient plus l’expérience.

Quant à moi, j’ai appris :
– qu’il ne fallait pas laisser des choses que je voulais vendre dans la chambre des enfants
– que la maison peut se salir en 1 minute 30 chrono
– mais qu’elle peut se nettoyer très vite lorsque les enfants s’y mettent
– que les enfants avaient beaucoup d’imagination en utilisant cette matière comme de la neige pour jouer dedans…
– qu’on peut choper une cloque à force de tenir l’aspirateur 
– que le tissu d’un coussin d’allaitement n’est pas très solide
– que les petites billes à l’intérieur étaient vraiment minuscules mais surtout, extrêmement … nombreuses… En fait, c’est comme les confetti. Je pense que je vais en retrouver pendant de nombreux mois… 
– que cela ne remplit pas un sac poubelle de 17l.

Bon… sur ce, je vais vite aller admirer la chambre qui a rarement été si propre, parce que je ne sais pas combien de temps ça va durer…

Bonne soirée!

Images sur internet

Récemment, il m’est arrivé, ainsi qu’à ma famille, une aventure télévisuelle que je n’imaginais même pas.

Mars 2017.
3 semaines après la naissance de Punk6, nous avions accepté, mon mari et moi, de participer à un reportage pour le 19.30 sur la RTS, ayant comme sujet “les voitures et les familles nombreuses.”. Le caméraman et le journaliste, fort sympathiques, avaient débuté leur journée chez nous, dans notre salle à manger, pour le petit-déj, puis avaient accompagné mon mari au Salon de l’Auto. 2 petites minutes avaient été diffusées aux infos.

2 octobre 2019.
Comme à son habitude, 36,9°propose une super émission et, ce mois-ci, elle diffuse un reportage sur la sédentarité. Quelle ne fût pas notre surprise de nous découvrir dans des images d’illustration, au début de l’émission (et pour le lancement, d’ailleurs!), surtout sur un sujet pareil (dois-je rappeler que le Père Indigne est un ultratrailer??)…

Commentaires de nos connaissances, étonnement de notre part, nous découvrons alors une pratique commune dans le journalisme: réutilisation des images, sans consentement autre que celui que nous avions accordé pour le premier reportage. Après des échanges avec la chaîne nationale suisse et des excuses, nous avons désormais verrouillé nos images. 

Cette aventure me conforte dans le choix de ne pas montrer mes enfants sur internet, et de rationaliser la mienne 😉 Je suis adulte et peux supporter ce qui peut être fait de mon image. Mais celle de mes enfants…

Avec Facebook et Instagram qui sont du domaine public (en tout cas mon compte), toutes mes images peuvent être copiées, modifiées voire utilisées sans mon consentement pour tous les sujets possibles et inimaginables, partout dans le monde… Toutes les miennes mais aussi celles de mes enfants. Comment en garder le contrôle? Alors le choix est vite fait… 

Alors voilà, sur mes réseaux sociaux, vous pourrez découvrir mes aventures, mes partenariats, mes coups de gueule et mes coups de coeur, mon quotidien et mes chroniques,  que j’illustre avec des photos suggestives (oh oh!) ou de nature. Je ne veux pas être reconnue en tant que personne, mais j’aimerais du plus profond de mon coeur que mon site et mes actes soient connus et reconnus… 

Merci !

La course et moi

Une fois n’est pas coutume, c’est moi qui vais vous parler de courses… du sport, hein, pas du fardeau bi-hebdomadaire… quoique, ça pourrait se rejoindre…

Bref, je me suis mise à la course. Je me suis lancé un défi à la c… que je ne dévoile pas encore, mais je dois m’entraîner. La dernière fois que j’avais couru volontairement, c’était sur des terrains de basket au siècle passé… Pour vous dire si c’est vieux! Plus récemment, depuis environ 12 ans, je pique régulièrement des sprints derrière mes petites têtes blondes. 

Depuis moins de 3 mois, j’ai donc découvert un nouveau monde, celui des coureurs pros, ou amateurs depuis longtemps. Enfin, je le connaissais puisque je vis avec un ultra trailer, mais cette fois, j’y plonge aussi à pieds joints!

Quand le Père Indigne décide d’aller courir, il lui faut environ trois-quart d’heure pour préparer ses affaires, ses gourdes remplies d’un liquide avec une drôle de couleur, trouver les bons habits qui correspondent à la météo, aller sur l’ordinateur pour trouver un parcours qui correspond à ses attentes, crémer ses pieds, trouver les bonnes chaussures qui correspondent à ses pieds (en tenant compte des cloques ou entorses), prendre sa montre, sa frontale, aller aux toilettes, revenir en jurant pour une raison ou une autre,  etc… Bon, il faut dire qu’il part toujours pour un nombre de kilomètres certains, avec du dénivelé. D’ailleurs, il parle toujours en dizaine. “J’ en ai fait 30 aujourd’hui …  et seulement 900 mètres de dénivelé!” Puis, il y a le langage technique: fractionné, points iTra, Hoka, Fivefingers ou Kilian Jornet … Eh oui, un monde à part! Physiquement, mon homme a fondu, il a perdu un nombre incalculable d’ongles et percé des centaines de cloques. Les entorses et les chutes? Joker…

@familles-nombreuses.ch

Et puis, il y a moi! (Bon, déjà, au tout début, je n’osais même pas sortir en plein jour! Trop peur de croiser des gens, des voisins mais surtout des coureurs! ) Quand je décide d’aller courir, 5 minutes après, je démarre… Forcément:  je n’ai qu’un seul collant (eh oui, le vendeur m’a conseillé de prendre un collant ou legging pour éviter le frottement de mes cuisses… Tu sais ce qu’elles te disent, mes cuisses?? Bon, après, je me suis rendu compte que mêmes les coureuses hyper fines avaient des collants… donc je suis rassurée et calmée…), qu’un seul pull, pas de manchons ni de coupe-vent, qu’une seule paire de chaussures et une de chaussettes spéciales, ma montre (l’ancienne de mon homme), ma gourde remplie d’eau et mon téléphone, et GO! C’est parti pour l’entraînement!

Je parle aussi en dizaines, moi… “J’ai fait 60 … fois 100 mètres”, mon dénivelé s’approche des 100 mètres, et ma vitesse… enfin, si on peut parler de vitesse… L’autre jour, j’étais plutôt satisfaite de mon allure quand je découvre deux nanas assez loin derrière moi, qui discutent entre elles et qui, malgré tout, me rattrapent! Alors, petit coup de fierté, je décide de couper dans la forêt pour ne pas me faire dépasser et tenter de prendre un peu d’avance… En sortant de la forêt, quelle ne fut pas ma surprise de les voir débouler devant moi, toujours en train de discuter, toutes fraîches! Moi, j’étais au bout de ma vie, haletant comme si j’avais escaladé le Mont-Blanc… Du coup, j’ai ralenti pour éviter qu’elles me voient et se paient ma tête (mais aussi pour reprendre mon souffle ^^).

Alors aujourd’hui, je dois avouer avoir frimé un petit coup lorsque j’ai pu dépasser quelqu’un… OK, il s’agissait d’un couple âgé promenant leur chien, mais j’ai pu vivre cette sensation grisante du dépassement! Même 2 fois car j’ai fait 2 fois une boucle ^^ 😉

Ah! Et puis, il y a l’après-course… Mon homme revient rougi s’il fait plus de 20km; sinon, frais et dispo, il se pose et analyse ses stats, tranquille… Et puis, il y a moi. Après 54 minutes de course à une vitesse d’escargot, ma montre m’indique que j’ai besoin de 46h de récupération… Ma tête est violette (le rouge, ça ne me va pas), je n’arrive plus à me relever du canapé ni à rentrer dans la voiture (mal aux hanches), j’ai mal aux orteils (2 ongles noirs en 1 mois nom d’un chien!) et il me faut un certain temps pour arrêter de transpirer… 

Bref, ce matin, j’ai couru 8km…