15 mai: journée internationale des Familles

personnages_attentes-01

A l’occasion de la Journée internationale des familles du 15 mai, Pro Familia Vaud publie un Cahier qui recense les Attentes des familles du Canton de Vaud, en lien ci-dessous.

Réalisée en lien avec ses associations partenaires, dont familles-nombreuses.ch, cette publication présente un état des lieux des avancées et enjeux en matière de politique familiale. L’objectif de l’association est d’instaurer un Réflexe familles auprès des autorités bien sûr, mais plus généralement au sein des quartiers, des services, des villes et des entreprises.

Bilan et aspirations

Depuis les années 70, la structure des familles a fortement évolué, il était nécessaire de recenser les besoins des familles d’aujourd’hui. Il apparaît que si le tissu associatif et les prestations en matière de politique familiale dans le canton de Vaud sont riches et variées, il reste encore à faire pour soutenir le quotidien des familles ! Certains des vœux exprimés sont relativement faciles à exaucer. Pour d’autres, une coordination associative et une implication des acteurs politiques et économiques devront être plus importantes.
Pro Familia Vaud se tient à disposition pour accompagner les associations, les communes ou les entreprises dans leurs questionnements et projets en matière de politique familiale. Ensemble, en nos rôles et fonctions, nous pouvons agir !

Attentes des familles vaudoises

 

J’avais publié cet article le 15 mai 2016. 2 ans plus tard, c’est toujours d’actualité! Les choses n’ont pas assez bougé. D’ailleurs, la décision concernant le congé paternité ne va pas forcément dans le sens des familles…

Anne-Marie, ma maman formidable

Ce mois de mai est spécial: c’est 12e fois que je vous présente une maman formidable! Une année que je mets à l’honneur des mamans… Et en plus, c’est la fête des mères…

Alors, en ce mois de mai, je vais déroger à la règle, et vous parler d’une maman formidable, mais qui n’est pas une maman d’une famille nombreuse.

Je vais vous parler de ma maman, Anne-Marie. Elle aurait voulu être à la tête d’une famille nombreuse (elle se voyait avec 6 enfants… tiens tiens…), mais la vie lui a offert finalement 2 filles.
Née au milieu du XXe siècle, ma maman n’a pas eu une enfance facile, avec des décès de gens très proches avant ses 18 ans. Elle finit son école normale pour devenir enseignante, et, à 20 ans, commence son métier, qu’elle exercera avec une grande conscience professionnelle pendant 40 ans.
Et puis, dans sa vie affective, un mariage, 2 bébés, un divorce.
Au début des années 80, ce n’était pas très courant. Elle a dû faire face, avec sa maman, essayant de nous préserver, ma soeur et moi, des moqueries des camarades d’école.
Elle nous a permis, à ma soeur et à moi, de vivre une enfance heureuse, pleine de souvenirs simples, remplie de traditions que j’ai à mon tour envie de transmettre à mes enfants. Elle a tout fait pour que ma soeur et moi soyons comme les autres enfants. Elle nous a transmis des valeurs vitales: honnêteté, persévérance, travail, fidélité…
Ce n’a pas toujours été facile, mon papa était toujours présent aussi, même s’il n’était plus dans la même maison que nous…

En vieillissant et en devenant à mon tour maman, j’ai le recul nécessaire pour me rendre compte de ce qu’elle a fait pour nous, et je ne garde que les choses importantes, bonnes ou mauvaises d’ailleurs. Si je suis qui je suis aujourd’hui, c’est grâce à elle (et à mon papa aussi bien sûr 😉 ).

A mes 5 ans…

Pour tout ce qu’elle a dû endurer, pour ses “sacrifices”, pour ses soirées toute seule où elle a dû en baver quand j’étais ado, pour les virées en Suisse que nous faisions pendant les vacances d’été, pour son dévouement en hiver à nous amener skier aux Paccots alors qu’elle-même ne skiait pas (elle nous attendait au bas des pistes et nous prenions des goûters dans la voiture: branche de chocolat, pain et thé chaud), pour les veilles qu’elle a dû faire pour venir me rechercher lors de soirées (c’est ça d’habiter dans un endroit reculé sans transport commun…ds les années 90), pour ce qu’elle m’a appris, pour les disputes que nous avons eues mais qui ont fini par me faire grandir, pour sa présence lors des événements les plus importants de ma vie, pour m’avoir dit très souvent NON, pour m’avoir fait confiance dans mes choix de vie (même si elle a râlé avant …), pour son soutien et son aide ces dernières années, pour ses conseils (même si je continue à la contredire tout le temps avant de me rendre compte qu’elle a effectivement – souvent – raison …), pour tout ça et pour tout ce qui est à venir encore …

… je voulais juste lui dire aujourd’hui, un énorme MERCI et un JE T’AIME ! Et que si nous pouvions revenir en arrière, je ne changerais rien car grâce à toi, la femme que je suis aujourd’hui se raccroche à ce que j’ai vécu pour éduquer mes enfants 😉

Belle fête maman <3 et merci pour TOUT…

 

Le Roi Lézard au Château de Vullierens

Samedi, je suis allée tester pour vous la nouvelle activité familiale, celle du Royaume du Roi Lézard, dans un cadre splendide, celui du Château de Vullierens.

Doreen’s Garden

Muñi’s Garden avec ses sculptures

 

 

 

 

 

 

Cet endroit est connu pour ses magnifiques jardins, entre autres de roses et d’iris dont la floraison est d’actualité. L’entrée au site est payante pour les adultes (15.- jusqu’en juin, 5.- pour les enfants de plus de 11 ans; 10.- pour tout le monde dès le 18 juin 2018, mais avec horaires réduits).

Cette nouvelle activité est en fait un parcours dans les bois du château. Quand vous arrivez (pas de soucis de place de parc), vous obtenez un plan du parcours. Vous recevez en plus un autre fascicule que vous pouvez lire à vos enfants à chaque poste. La mission de vos enfants? Trouver les 7 arbres personnages dont le Roi Lézard, et découvrir d’autres curiosités sylvestres. Les bois se situent au fond des jardins (Muni’s Garden), à environ 400m de l’entrée. A partir de ce moment-là, le sentier est recouvert de copeaux (attention donc au choix de votre poussette). Aux enfants maintenant de chercher les personnages du Royaume, qui se cachent sur les arbres. Mes enfants ont adoré courir et chercher les arbres. Les 7 numéros sont notés sur des souches d’arbre coupé, il faut bien regarder pour ne pas les louper :-); le plan étant très clair, ça ne pose cependant aucun problème…

 

Un plus? Ces bois sont aussi la forêt enchantée des Elfes, et mes punks ont aimé regarder tous ces personnages et animaux dans la nature. Il y a des chenilles, des cocons et des oeufs partout aussi… J’aime!!! Cela donnait une atmosphère assez magique, très apaisante aussi. Et puis, il faut avouer qu’il n’y avait aucun bruit… Un moment un peu suspendu, hors du temps!

 

Allée bordant les jardins

Un des 7 personnages

 

Avec la météo de ce samedi, c’était vraiment super! Une fois tous les personnages découverts (environ une heure je dirais), on prend le temps de se promener dans les jardins, de sentir les iris, de toucher les sculptures (si,si,ils avaient le droit).

Bref, j’ai vraiment aimé, les enfants aussi!
Ah! et un petit coup de coeur des enfants, ils ont adoré les glaces artisanales 😉 (mention spéciale pour la glace à l’ananas rôti 😉 ).

 

Vous trouverez un matelas à langer sur un meuble, mais attention, c’est très haut! Même pour moi qui suis grande, je n’ai pas trouvé évident… 😉

En résumé, je dirais:
Prendre le temps. Toucher les arbres. Changer de perspective. Sentir les fleurs. Etre en connexion avec la nature. Respirer, admirer, s’émerveiller…. se sentir vivant…

 

Café rencontre à Nyon!

Bonjour!

Le 27 avril 2018,à 20h, l’animatrice Loriana et moi vous recevrons à la Ribambelle de Nyon pour parler entre nous, autour d’un café et d’une douceur…

Nous évoquerons le couple. Eh oui, quelle place pour le couple dans une famille nombreuse, perdu entre les activités quotidiennes, les enfants, le travail, le ménage, etc? Quelles difficultés? Quels sont les pièges à éviter?

Nous parlerons sans jugement, nous partagerons nos expériences, nous chercherons des conseils ou des pistes … Bref, une jolie rencontre en perspective!

Les papas sont bien sûr les bienvenus, ainsi que les bébés s’ils sont allaités. S’il y a un souci de garde, vous pouvez me faire un mail et on cherchera une solution.

Cette discussion est réservée aux familles nombreuses, mais il n’est pas nécessaire d’être inscrits sur le site pour y participer. Elle est gratuite, et l’inscription est bienvenue! Si vous voulez amener un petit cake ou chocolat, je ne vais pas vous en empêcher 😉

Lieu: La Ribambelle, ch. d’Eysins 51, 1260 Nyon.
Attention, ne pas vous garer à la Migros car les barrières sont normalement fermées à 21h.
Accessible en bus depuis la gare de Nyon.

 

Au plaisir de vous y rencontrer!

Gloria, 11e maman formidable

En ce début avril, je vous propose le témoignage de Gloria,38 ans, heureuse maman formidable de 4 filles, âgées de 12, 9, 3 ans et 15 mois :-). Avec son mari, ils forment un couple solide depuis 17 ans, et elle désirait partager son expérience 🙂 Merci beaucoup pour le témoignage!

Est-ce que toi ou ton mari êtes issus d’une famille nombreuse?
Non, mon mari et moi avons avons une sœur chacun.

Et fonder une famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille?
Non, je n’ai jamais pensé d’avoir beaucoup d’enfant, mon idée était 2.

Comment a réagi ton entourage, ta famille, à l’annonce de la 4e grossesse?
Mon entourage, quand il a su que j’attendais un 4ème enfant, m’a dit que je voulais un garçon et la question suivante était: « tu vas faire comment? ». Quand j’ai appris que j’étais enceinte, alors
que ma 3e n’avait que 9 mois, je me suis sentie seule et tristesse car cette grossesse était une surprise. Il a fallu toute la grossesse pour l’accepter et le jour de l’accouchement, toute la peur est passée.

@familles-nombreuses.ch
Gloria

Raconte-nous une journée type de ta semaine.
Je me lève vers 5h40, un café et une douche, comme ça je suis prête; les 2 petites se lèvent vers 6h30, et là, tout s’enchaîne. Tout va très vite: biberons, s’habiller, je fais les lits, je range le lave-vaisselle. A 7h15, on réveille les 2 grandes. Vers 8h, je pars au travail avec mes filles. Cela est très stressant de travailler et de faire attention aux petites… mais pas le choix, heureusement que la 3e va 2 matinées à la garderie. Vers 11h, on est à la maison et là, je prépare le repas de midi. Vers 13h, les petites font la sieste et moi je continue de ranger,repasser,… Vers 15h, on joue ou on sort un peu. A 17h30 bain, repas du soir, finalement le papa arrive mais cela ne change pas car les filles sont toujours derrière moi. A 20h30, les 2 petites sont au lit et vers 21h les grandes. Finalement un moment pour moi jusqu’à 22h30.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans la gestion d’une famille nombreuse ?
Le plus difficile pour moi est de devoir travailler avec les enfants.C’est un stress à 200%.

Est-ce que tu as de l’aide ?
Je n’ai pas d’aide car ma famille vit en Italie, je gère toute seule à part quand mon mari est là.

Qu’est-ce qui te manque le plus depuis que tu as 4 enfants ?
Depuis que j’ai les enfants, rien ne me manque; peut-être des fois, j’aimerais faire quelque chose mais je ne peux pas.

Si tu avais une baguette magique…
… j’aimerais avoir une maison pour éviter de me stresser; en appartement, avec les enfants, on doit toujours leur dire de ne pas faire de bruit, ne pas sauter, ne pas crier etc….et aussi de pouvoir rester à la maison avec eux sans penser au travail.

Pourrais-tu partager avec nous de beaux moments de grossesse ou d’accouchement ?
J’ai été provoquée 4 fois, une souffrance atroce car cela dure des heures; mais au final, le moment plus beau est de les rencontrer, le plus merveilleux des moments.

Qu’as-tu appris avec ces nombreuses maternités ?
Avoir des enfants à 25 ans n’est pas là même chose qu’à 35, en tout cas pour moi, car on se rend compte des dangers pour nos enfants de manière plus angoissante. On apprend sûrement comment gérer différentes situations avec eux, plus simple avec 4 qu’avec 2, car on sait parler aux plus grands et aux plus petits.

Que conseillerais-tu à une maman qui hésite à se lancer dans l’aventure « famille nombreuse » ?
Si une femme veut des enfants, qu’elle les fasse ;-); je trouve que cela reste personnel…

Penses-tu à un autre « petit dernier » ?
Après ma 4e grossesse j’ai eu des soucis et nous avons opté pour l’ablation de l’utérus, un choix que je n’ai jamais regretté.

Quelque chose d’autre à ajouter ?
J’aimerais remercier les gens qui me félicitent dans la rue pour le courage que j’ai. Mais cela est une question de force mentale que de vouloir à tout prix réussir seule. Et si quelqu’un me demande pourquoi je n’ai pas interrompu ma grossesse, je lui réponds que si j’ai eu la chance d’avoir un 4e, ce n’était pas moi qui allais interrompre une vie. Même si je suis fatiguée psychologiquement, je suis la maman la plus heureuse du monde.

Pour faire de la place…

Bonjour,

C’est le printemps et vous voulez faire de la place?

Il y a plusieurs bons plans que je vous ai dénichés 🙂

Les trocs bien sûr… Vous trouverez une liste de tous les trocs (habits surtout, jouets parfois) dans un article précédent. Ces ventes-échanges sont classées par canton, puis par date.

Il y a également les magasins de seconde main. J’ai tenté de dresser une liste également sous la page “magasin de seconde main”, dans la rubrique “Bons plans”.

Si vos habits sont trop abîmés, n’oubliez pas que vous pouvez les ramener dans tous les magasins H&M (max 2 sacs par jour) et vous recevrez un bon de 5.- de réduction par tranche d’achat de 30.-.

Puis, tout prochainement, vous pourrez aussi vider vos bibliothèques. En effet, les magasins Coop (hors coop city), Natures et Découvertes, ainsi que les libraires Payot récoltent toutes sortes de livres, aussi en langues étrangères, pour faire des heureux dans d’autres pays ou garnir un peu plus les bibliothèques des hôpitaux suisses.

Récolte de livres « PARTAGERLIRE » du 13-23 Avril 2018

La Fondation Payot pour la promotion de la lecture et la culture (FPPL) vous invite à rejoindre l’action PARTAGERLIRE.
Dix ans déjà que l’opération PARTAGERLIRE (Prix suisse de l’Éthique 2010) invite les lecteurs à alléger leur bibliothèque tout en allant à la rencontre de ceux qui, en Suisse et dans le monde, n’ont pas facilement accès aux livres.

Chaque année, plus de 100’000 livres triés et classés peuvent ainsi être offerts à ces différents destinataires.

Les jeunes enfants, écoliers, gymnasiens et étudiants peuvent ainsi apporter tous les livres dont ils n’ont plus l’usage.•

Dans de nombreux pays, l’accès au livre est réservé aux enfants les plus chanceux et fortunés et depuis que cette opération existe, la demande en livres de jeunesse (tout âge confondu) est très supérieure à ce que nous pouvons récolter par nous-mêmes. Nous aimerions pouvoir mieux y répondre, afin de soutenir la lecture et son apprentissage tant au Sénégal, qu’en Suisse.

Sont acceptés : tous les livres en français ou langue étrangère, y compris ceux provenant du Club France Loisirs, des Éditions Rencontre et de la Guilde du livre. Ne seront pas admis, les ouvrages en mauvais état, au contenu obsolète ou sectaire, ainsi que des revues et des livres de clubs (type Reader’s Digest).”

Enfin, pour les personnes se rendant au salon ExpoJuniors (ou Bébé et moi, qui sont les mêmes salons), vous pourrez déposer à l’entrée tous vos jouets / peluches gratuitement. Ils seront réparés puis redistribués à des enfants dans le besoin! En plus, vous profiterez de venir me faire coucou sur le stand 8103 🙂

Sur ce, je vous laisse, je vais faire du tri 😉

Bonne journée!