Aujourd’hui, je vous présente le quotidien de Delphine, 38 ans, notre 9e maman formidable, avec ses 5 enfants,âgés de 8 ans à 6 mois. Cette maman nous décrit très bien l’émotion ressentie lors de ses accouchements.

Est-ce que toi ou ton mari êtes issus d’une famille nombreuse ?
Moi je ne suis pas issue d’une famille nombreuse, je n’ai qu’une sœur qui a 4 ans de plus que moi. Mon mari est lui issu d’une famille nombreuse, il est le quatrième de 5 enfants.

Et fonder une famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille ?
J’ai toujours aimé les enfants, mais je n’avais pas rencontré l’homme avec lequel je souhaitais m’engager et avoir des enfants avant. J’ai fait de longues études et commencé à travailler, à gagner ma vie, à m’amuser et à voyager puis j’ai rencontré l’homme avec qui j’ai eu envie de fonder une famille et ça a vite été une évidence sur mon chemin.

Comment a réagi ton entourage, ta famille, à l’annonce de tes 4e ou 5e grossesses ?
Les réactions ont été diverses. Nous avons eu les quatre derniers très rapprochés alors cela a suscité des discussions mais pas de réactions négatives pour autant. La cinquième grossesse a été prise un peu pour une folie par certains.

Raconte-nous une journée type de ta semaine.
Je me lève à 7h, j’allaite la petite derniere qui a 6 mois et je me prépare. Je lève les garcons de 8 et 4 ans, il se préparent pour partir à l’école. Nous prenons un petit déjeuner et je les emmène pour 8h10 à l’école. Puis les filles de 1 an et 2 ans se lèvent, je les prépare (bains habits coiffure), elles prennent un petit déjeuner et on organise les activités de la matinée (bricolage histoire cuisine ou autre, elles adorent chanter en ce moment). Entre-temps, la petite dernière qui a 6 mois se réveille, je l’habille et l’allaite. Les filles sont très petites avec une année d’écart donc les activites sont différentes et courtes .. Après je prépare à manger, je vais chercher les garçons à l’école. Tout le monde se lave les mains et nous mangeons. Puis tout le monde va se laver les mains et les dents. Ils jouent un moment puis le ou les garçons repartent à l’école et les filles vont à la sieste. Les filles dorment encore 1 à 2 heures et là, je peux m’occuper des papiers ou prendre un moment pour moi. Vers 15h30 les garcons rentrent de l’école, les filles se lèvent et on prend le goûter vers 16h. Ensuite nous jouons tous ensemble deux heures (vélo, balançoire, trampoline … ou allons au parc). Vers 18h, tout le monde va au bain. Nous préparons à manger, nous mangeons tous ensemble, nous nous racontons un peu chacun notre journée et, tout le monde se prépare pour le dodo (laver visage, main et dents). On lit une histoire et tout le monde est coucher à 19h30 environ.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans la gestion d’une famille nombreuse ?
Le plus difficile est de toujours être disponible pleinement pour tout le monde tout en n’oubliant pas de prendre un moment pour soi. C’est une vraie organisation !

Est-ce que tu as de l’aide ?
Nous habitons un petit village donc les gens sont sympas pour s’entraider. Sinon, nous n’avons pas de famille à proximité, ils sont à 1 et 2 heures de route et sont âgés. Nous avons trouvé 1 babysitter pour les cas où on veut sortir.

Qu’est-ce qui te manque le plus depuis que tu as 5 enfants ?
Les week-end en amoureux et les activités à deux faites en amoureux avec mon mari sont beaucoup plus rares. On s’organise des gardes pour les enfants pour pouvoir profiter quand même.

Si tu avais une baguette magique…
Je rallongerai les journées car le temps passent trop vite 😉

Pourrais-tu partager avec nous de beaux moments de grossesse ou d’accouchement ?

Mes grossesses ont toutes été très sereines, j’ai eu beaucoup de chance pour cela. J’ai fait :
-de l’haptonomie et du chant prénatal pendant la grossesse de Lilou-Nicolas,
– du chant prénatal et du yoga pour la grossesse de Mila,
– du yoga et fait quelques séances avec une sage femme (Elisabeth Lhotellier) qui préparait la naissance avec la danse et la respiration pendant la grossesse de Eila,
-fait des séances d’acuponcture avec Stephen Baudin au pavillon santé pour la naissance de Nyn. J’ai pratiqué aussi des exercices de chant prénatal, de yoga et de danse que j’avais acquis lors de mes autres grossesses.

Pour chacune de mes grossesses, j’ai consulté également un ostéopathe en début de grossesse et avant l’accouchement pour voir si le bassin était bien placé.

J’ai eu la chance de pouvoir me reposer et de profiter pleinement de chacune des mes grossesses étant donné que je me suis mise en congé parental sans traitement depuis la naissance de ma première fille Mila en février 2015. Nous avons aussi pris du temps avec mon mari pour être avec le bébé durant chaque grossesse, par toucher, paroles, caresses… nous avons confectionné un moule du ventre en résine pour la grossesse de Eila et de Nyn. Et mon mari a fait un dessin sur mon ventre durant chaque grossesse selon ce qu’il ressentait avec le bébé.

J’ai toujours été très active et en même temps en harmonie avec les besoins du bébé pendant mes grossesses. Nous avons voyagé et intégré chacun des bébés dans les découvertes que l’on faisait avec souvent un petit cadeau souvenir:).  Nous sommes allés : en Ecosse très souvent pendant la grossesse de Eila, à Madère pendant la naissance de Lilou-Nicolas, à Barcelone pendant la grossesse de Mila, à Majorque pendant la naissance de Nyn.
Mes accouchements ont tous été également magiques. Les 4 derniers accouchements ont été dans l’eau et accompagnés de leur papa qui a été très présent. Lors de chaque accouchement, il a été là pour accompagner les bébés dans la naissance et pour couper le cordon ombilical lorsqu’il a eu fini de battre. J’ai eu deux garçons (Omael et Lilou-Nicolas) et 3 filles (Mila, Eila et Nyn).

La naissance de mon deuxième garçon Lilou-Nicolas et de ma deuxième fille Eila se sont faits en maison de naissance « les 10 Lunes » à Puplinge avec Nathalie Luisoni comme sage-femme qui a toujours été très discrète et qui a respecté notre besoin d’intimité lors de la naissance:). Lilou-Nicolas est né le 29 mai 2013  au matin (11H) avec un grand soleil et la musique des baleines. J’ai perdu les eaux à 6h du matin, nous sommes allés à la maison de naissance puis nous balader un peu pour boire un thé dans le village à quelques minutes de la maison de naissance à pied … et les contractions se sont rapprochées. Rentrés à la maison de naissance, Nathalie avait déjà fait couler le bain; les contractions ont été très vite très rapprochées, je me suis mise à 4 pattes et Lilou est sorti rapidement dans les mains de son papa. Il me l’a placé sur le ventre et nous avons attendu que le cordon arrête de battre tout en faisant la première tétée. Il a mangé un peu au sein puis mon mari l’a câliné pendant que le placenta se délivrait. Nous avons passé un moment tous les trois dans le lit dans les bras les uns des autres et il a dormi pendant un long moment sans manger! Ca avait dû le fatiguer:) Et nous, nous avons même pu faire une belle balade dans les champs à proximité de la maison de naissance l’après midi de sa naissance:) Son papa a pu tester notre belle écharpe de portable jaune avec des soleils rouges !! (adapté à la saison:) puisqu’il est né fin mai).

Eila est née le 23 février 2016 dans la nuit (3h) à la lumière des bougies que ses frères et sœurs avaient confectionnées en cire d’abeille pour son arrivée et une musique relaxante. J’ai perdu les eaux à 23h la veille lorsque nous allions nous coucher. Nous nous sommes posés un moment sur le lit pour nous connecter avec le bébé (surtout le papa qui vit la grossesse de l’extérieur) et pour lui dire qu’on était là pour l’accueillir. Puis à 1h du matin, nous sommes partis gentiment à la maison de naissance qui était à 5 minutes de la maison à l’époque:)  A notre arrivée, Nathalie, la sage-femme, avait déjà fait couler le bain, les contractions ont été très vite très rapprochés et notre petite Eila a vu le jour a 3h du matin tout en douceur dans les mains de son papa qui me l’a posée sur le ventre pour la première tétée et pour attendre que le cordon ait fini de battre. Ces premiers moments sont magiques. Le placenta s’est délivré assez vite et nous sommes tous les trois allés faire une bonne nuit de sommeil:).

L’accouchement de notre première fille Mila s’est fait dans un wigwam (yourte ronde) dans notre jardin un 27 février 2015 au matin (6h15)… Nous avions tout préparé depuis quelques mois pour le grand jour, aller chercher le wigwam en Alsace, le monter et mettre notre énergie pour la naissance. Nous avions fait un cercle de tambour avant le grand jour pour accueillir notre petite puce. Le 26 février au soir, j’ai perdu les eaux à 23h et le travail s’est passé en douceur pour un troisième, j’ai même pu faire une petite balade dans le village car la neige était en train de tomber, c’était superbe, puis dormir 4h tranquillement. A partir de 4h du matin, les contractions se sont intensifiées mais restaient douces et bien placées. J’ai senti mon bébé qui trouvait son chemin puis à 5h la sage-femme est arrivée, je suis entrée dans un bain chaud et relaxant préparée par mon mari et notre petite puce est née à 6h15 du matin, grâce a l’aide de son papa qui l’a accompagnée dans sa sortie. Toute la nuit, nous avons entendu les hiboux et autres animaux de la nuit nous manifester leur présence:). A 7h les deux garçons se sont levés (ils dormaient dans la maison) et ils ont rencontré pour la première fois leur petite sœur, ils étaient ravis, ils lui ont fait plein de bisous et sont restés un long moment à côté d’elle pendant que je lui donnais le sein près de son papa.

L’accouchement de notre dernière fille Nyn, née le 11 juin 2017, s’est fait dans la nouvelle maison que nous venions d’acquérir début juin. Nous avons eu le temps de tout mettre en place et surtout de lui préparer une belle chambre pour sa naissance et une play-list de nos musiques préférées (j’ai de magnifiques souvenirs à chaque fois que je l’écoute). Nous avions installé une piscine gonflable dans la chambre dans laquelle elle est née. Là encore, l’arrivée a été douce. Je n’ai pas perdu les eaux mais j’ai senti des contractions constructives à partir de 6h du matin tout en sachant intimement la veille au soir que l’accouchement allait être proche. Les enfants dormaient dans les chambres voisines, j’avais dit au bébé que s’il naissait le matin, il y aurait probablement ses frères et sœurs pour l’accueillir. A 6h du matin, je me suis levée puis nous avons appelé la sage-femme qui est arrivée à la maison 30 minutes après. J’ai dansé, fait du ballon et des mouvements pour me relaxer le bas du dos. Mon mari a joué de la musique (flûtes et didgeridoo) pour m’accompagner. Il était toujours à mes cotés, il était très à mon écoute. A 7h, nous avons préparé un bon bain chaud, je suis entrée à l’intérieur, mon mari me massait le bas du dos et m’a préparé une tisane. A 8h du matin, nous avons eu la belle surprise de la visite de notre fils Lilou-Nicolas et de notre fille Mila. Ils se sont mis près de leur papa à côté de la piscine, mon mari me tenait dans ses bras , la poche des eaux s’est percée et notre fille Nyn a vu le jour sous les yeux de son frère et de sa sœur à 8h23 . Ils étaient très heureux et sont toujours très heureux de l’avoir vu naître du ventre de maman. C’était un moment merveilleux pour tout le monde 🙂 Nous avons attendu que le cordon finisse de battre et mon mari l’a coupé et le placenta s’est délivré … Nous sommes tous restés allongés un moment sur le lit, notre fille Nyn au sein, mon mari et mes deux petits loulous à côté. Merveilleux souvenir.

Qu’as-tu appris avec ces nombreuses maternités ?
J’ai appris que concevoir et mettre au monde un enfant est un acte magique d’une grande beauté et je suis infiniment heureuse d’avoir tous mes enfants. Je n’aurai pas pu le savoir sans les avoir eus:)).

Que conseillerais-tu à une maman qui hésite à se lancer dans l’aventure « famille nombreuse » ?
Je lui conseillerais d’être au clair avec ce qu’elle souhaite faire dans sa vie car il est vrai que l’on a beaucoup moins de temps pour soi et avec son partenaire seuls, même si c’est largement compensé par de merveilleux moments avec les enfants <3. Pour ma part, j’ai fait beaucoup de voyages et de découvertes variées qui m’ont permis de mieux me connaître moi-même avant d’avoir mes enfants. Quand j’ai rencontré mon mari, c’était vraiment un choix conscient et juste une évidence d’avoir des enfants et de vouloir leur partager nos expériences de vie.

Penses-tu à un autre « petit dernier » ?
Je ne sais pas, nous ne fermons pas la porte. La dernière a seulement 6 mois …

Quelque chose d’autre à ajouter ?
Je suis très reconnaissance d’avoir pu coopérer avec la vie pour mettre au monde nos enfants et vivre ces moments magiques en compagnie de mon mari et de tous mes enfants.

Merci car avec ce questionnaire, j’ai pu me remémorer de magnifiques souvenirs et enfin prendre le temps de les coucher sur papier.

Laisser un commentaire