En ce mois d’octobre, c’est au tour de Virginie, 33 ans, de témoigner de son quotidien de maman formidable de 4 enfants de 4 à 11 ans. Merci à elle pour son témoignage, que je vous laisse découvrir.

Est-ce que toi ou ton mari êtes issus d’une famille nombreuse ?
Nous sommes tous les deux issus d’une fratrie de 3 enfants.

Et fonder une famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille ?
J’ai toujours souhaité avoir au moins 3 enfants. Et ce, aussi loin que je m’en souvienne. Je ne peux pas expliquer pourquoi mais c’était évident que, si la nature nous le permettait, avoir 3 enfants serait un minimum pour notre future famille. Et mon mari a tout de suite été d’accord avec moi.

Comment a réagi ton entourage, ta famille, à l’annonce de ta 4e grossesse ?
Tout le monde ou presque a été surpris lors de l’annonce de ma 4ème grossesse. En effet, nous avions toujours parlé d’avoir 3 enfants et personne ne s’attendait à ce qu’on en ait encore après le 3ème.

Raconte-nous une journée type de ta semaine.

@familles-nombreuses.ch

Je me lève avant tout le monde afin de préparer le petit-déjeuner. Je réveille les enfants à 7h puis les fait déjeuner. Les 2 plus grands (11 et 9 ans) partent à 7h50. Ils se rendent seuls à l’école qui est située à 7 minutes à pied de la maison. Parfois, si j’ai le temps, je profite de mettre en route une lessive ou le lave-vaisselle. Puis à 8h45, départ pour l’école pour amener mon 3ème (6 ans) qui lui ne fait pas encore les trajets seul. Ma 4ème n’est pas encore scolarisée. Elle le sera dès le mois d’août prochain. Au retour de l’école, je me mets à la préparation du dîner, tout en m’occupant de ma petite dernière. Je fais toujours en sorte que le repas soit prêt avant de repartir chercher mon 3ème à l’école. Les enfants n’ont qu’une heure pour manger à midi… C’est limite… Durant la matinée, on va promener le chien aussi, ça nous permet de prendre l’air. J’en profite également pour avancer un maximum de choses que ce soit pour le ménage, la lessive, etc… A 11h30, on repart à l’école chercher mon 3ème. Je suis seule tous les midis avec mes enfants. Mon mari ne rentre jamais de son travail pour dîner à la maison. Son lieu de travail est trop éloigné de la maison. Une fois le dîner terminé, je range la cuisine tout en aidant les 2 grands à commencer leurs devoirs. A 13h10, on repart tous pour l’école. Durant l’après-midi, ma dernière fait encore sa sieste, du coup pendant qu’elle dort et que les 3 autres sont à l’école, je profite de faire tout ce qu’il y a à faire dans la maison. A 16h, on repart à l’école récupérer tout ce petit monde. Une fois rentrés, les enfants mangent un petit goûter puis les grands terminent leurs devoirs, je les aide et suis disponible pour leurs leçons aussi. Puis, il faut déjà repartir pour les activités extra-scolaires. Ici, tous les soirs de semaine sont remplis mais chaque enfant pratique 2 activités maximum, pas plus. Sauf la petite dernière qui, à 4 ans, n’a pas encore d’activité attitrée. Il faut donc amener l’enfant concerné à son cours de gym ou de musique. Puis, préparer le souper, sortir le chien. Heureusement, à ce moment-là, mon mari est rentré du travail et il m’aide volontiers que ce soit pour faire le taxi, aider aux devoirs ou préparer le repas. Puis le souper avalé, une petite douche et au dodo. J’essaie de les coucher à 20h mais parfois il est 20h30… Puis quand ils sont tous au lit, je finis de ranger la maison, prépare tout ce qu’il y a à préparer pour le lendemain. Souvent, ma journée se termine à 22h voire plus tard encore. Et, si je ne suis pas trop fatiguée, j’en profite pour lire un petit moment ou regarder la TV.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans la gestion d’une famille nombreuse ?
Je dirais le stress. J’ai l’impression d’être constamment stressée. Et de devoir penser à tout, tout le temps et pour tout le monde. On dit que je suis une maman poule, ce qui ne doit pas m’aider mais c’est vrai qu’il y a des jours, c’est vraiment très très sport ! Je cours tout le temps…

Est-ce que tu as de l’aide ?
Non aucune. A part celle de mon mari.

Qu’est-ce qui te manque le plus depuis que tu as 4 enfants ?
Dormir !!! C’est sérieux ! J’étais une vraie marmotte avant d’avoir mes enfants et là, c’est vrai que certains jours, je donnerais tout pour une sieste ou une grasse matinée. Ce qui me manque aussi, c’est peut-être du temps pour moi, pour lire, voir mes amies. Etant de plus maman au foyer, ma vie sociale n’est plus ce qu’elle était…

Si tu avais une baguette magique, tu changerais quoi dans ta vie aujourd’hui ?
Je me clonerai ! En plusieurs exemplaires 😉 Afin de pouvoir faire plusieurs choses à la fois, d’être à plusieurs endroits en même temps. Ce serait vraiment très pratique et ça me ferait gagner un temps fou dans mon quotidien bien chargé. C’est beau de rêver !

Pourrais-tu partager avec nous de beaux moments de grossesse ou d’accouchement ?
J’ai eu des grossesses merveilleuses. Je n’en garde que de bons souvenirs.
Concernant mes accouchements, ils ont été très différents les uns des autres mais là aussi je n’en garde que de bons souvenirs. Je dois bien avouer quand même que plus j’ai eu d’enfants et plus mes accouchements ont été faciles et rapides ! Mais ils ont tous eu leur part de magie… On a beau être déjà maman, découvrir son bébé pour la 1ère fois est toujours un moment magnifique ! Et cet émerveillement de la 1ère rencontre, je l’ai ressenti lors de chacun de mes accouchements.

Qu’as-tu appris avec ces « nombreuses » maternités ?
J’ai appris à être moins exigeante envers moi-même et envers les autres. Je fais de mon mieux tout simplement, pour le bien de ma famille. J’ai appris à relativiser aussi et à ne plus me prendre la tête pour des broutilles.
Etre maman de famille nombreuse m’a appris les vraies valeurs : l’amour, le respect, la patience, la solidarité, la tolérance, la confiance, le courage, la bienveillance, l’écoute et j’en oublie certainement. Valeurs que j’essaie de transmettre à mes enfants.

Que conseillerais-tu à une maman qui hésite à se lancer dans l’aventure « famille nombreuse » ?
Je lui conseillerais tout simplement d’écouter son cœur. Si elle et son mari se sentent prêts à se lancer dans cette belle aventure, il ne faut pas hésiter. Surtout ne pas rester bloqué sur des “problèmes” qui finalement ne sont pas si importants (par exemple : “il nous manque une chambre” ou “il va falloir changer la voiture”, etc…). Il n’y a pas de problèmes. Il n’y a que des solutions !
Et puis, ne pas écouter son cœur c’est prendre le risque un jour de regretter de n’avoir pas osé se lancer. Et ce serait bien dommage…

Et, est-ce que tu penses déjà à un autre « petit dernier » ?
Non, ici nous avons décidé avec mon mari de nous arrêter à 4 enfants bien que nous sommes encore jeunes (33 et 35 ans). Nous nous sentons au complet ainsi avec nos deux garçons et nos deux filles.

Quelque chose à rajouter?
De nos jours, avoir une famille nombreuse n’est pas toujours bien vu par l’entourage et la société. Moi-même, j’ai eu droit à quelques remarques parfois. Avoir une grande famille est un vrai choix de vie et il ne faut pas avoir peur de l’assumer. Il faut savoir se “blinder” face aux remarques négatives. Les gens ne sont pas forcément mal-intentionnés. C’est souvent la méconnaissance ou la peur qui les font réagir ainsi. Il ne faut donc pas avoir peur d’assumer et surtout d’oser être fière d’être à la tête d’une grande et belle famille ! Moi j’en suis fière et ne regrette rien ! Si c’était à refaire, je referais exactement pareil !

Laisser un commentaire