Coup de gueule bis?
Décidément, l’actualité est chargée, ces temps-ci…

Je ne sais pas si vous en avez entendu parler, mais voilà deux communiqués de presse de la Confédération. Il est impressionnant de comparer les deux, histoire de voir là où la Confédération met ses priorités.

A nouveau, c’est la famille qui trinque. On a déjà les crèches les plus chères du monde, donc c’est clair qu’il faut prioriser l’accueil extrafamilial… Vu les prix, vous pouvez développer tout l’accueil extrafamilial que vous voulez, il est souvent plus rentable pour une famille que l’un des parents (la maman souvent vu qu’elle gagne moins que son mari) reste à la maison plutôt que de placer ses enfants. Certes, la mise en place d’un tel congé aura des impacts sur l’économie et la compétitivité des entreprises. Mais d’un autre côté, favoriser le bien-être de la maman et du papa apporte également des avantages. Un employé reposé et soutenu sera beaucoup plus compétitif et productif lors de son retour au travail. Un geste de la Confédération envers les familles (et donc les contribuables et futurs contribuables) serait largement appréciable et apprécié.

Soutenir la candidature de Sion 2026 pour favoriser le sport et l’économie, c’est bien beau… et un peu utopique.

Dans la vraie vie, il y a des familles qui ont besoin de prises de décision en leur faveur, pour leur montrer qu’elles sont importantes et que leurs besoins soient écoutés.

 

18.10.2017

Le Conseil fédéral rejette l’initiative populaire pour un congé de paternité

Lors de sa séance du 18 octobre 2017, le Conseil fédéral a décidé de recommander au Parlement le rejet de l’initiative populaire « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille ». En effet, les coûts d’une telle mesure mettraient en péril la compétitivité de l’économie. Le Conseil fédéral estime que la priorité réside dans le développement d’une offre d’accueil extrafamilial adaptée aux besoins.

18.10.2017

Le Conseil fédéral soutient la candidature olympique

Aux yeux du Conseil fédéral, l’organisation de Jeux olympiques d’hiver en Suisse représente une grande chance pour le sport, l’économie et la société. Il soutient par conséquent le projet « Sion 2026 ». Lors de sa séance du 18 octobre 2017, il a fixé le cadre général du soutien de la Confédération, qui contribuera à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver 2026 jusqu’à hauteur d’un milliard de francs environ.

Laisser un commentaire