Comme vous le savez, ou pas, j’ai, cette année encore, participé à “Février sans supermarché”. 
Le but n’est pas de boycotter absolument les supermarchés, mais plutôt de s’interroger sur sa consommation et de favoriser les commerces locaux ou artisanaux.

Résultat de recherche d'images pour "février sans supermarché"

J’avais gardé quelques réflexes depuis l’année dernière, comme refuser d’acheter les légumes au supermarché, de même que le pain (hors pain toast). Notre ville n’ayant ni boucherie, ni fromagerie, ce n’était pour moi pas évident de me fournir ailleurs qu’au supermarché. Il y a bien un marché hebdomadaire, mais il s’arrête plusieurs fois par année. J’ai tenté d’y aller une fois ou deux, mais comme c’est à côté de la gare, c’était trop difficile de faire la queue et courir après les punks grandement attirés par les trains, et donc voies ferrées.

Cette année, comme je ne travaille plus à l’extérieur, j’ai plus de temps pour cuisiner. Comme l’année dernière, je n’ai pas de fameux robots… Je fais donc tout à la main.  Mais, vraiment, j’ai eu beaucoup de plaisir à préparer différentes sortes de pain (baguettes, tresse, pain) avec plein de farines. Le seul qui me manque, c’est le pain toast… Si vous avez une recette facile sans robot, je prends volontiers!

Comme j’ai plus de temps, j’ai pu organiser mes déplacements pour la boucherie, l’épicerie (village d’à côté qui fait un rabais aux membres de familles-nombreuses, et qui accepte de commander du beurre par 10kg, du fromage par 8kg, etc…), le magasin de thés, l’épicerie bio de la ville voisine, le maraîcher pour compléter mes légumes fournis par Label Bleu (ils livrent en gros 😉 ).

Pour les féculents, farines, sauce tomates, rondelles d’ananas (pour la pizza des punks!), je me sers directement à la source, donc dans ma boutique online. Plutôt pratique 😉

Parce que j’avais anticipé les achats de PQ (^^) et de lait (non, je ne me fournis pas à la ferme pour l’instant vu les quantités consommées et la différence de prix), je n’ai pas mis les pieds au supermarché de tout le mois! Le Père oui, mais il était en vacances en France, et ce genre de défi ne l’amuse pas du tout ^^… Cela montre aussi qu’il est possible de faire ce défi avec une grande famille, mais cela demande du temps (au début du moins car une fois que l’on a ses habitudes et découvert quel magasin vous convient le mieux, cela va très vite).

Niveau budget, c’est plus ou moins pareil, car moins d’achats imprévus. Niveau kilométrages, c’est plus, même en essayant de grouper les déplacements (la boucherie en même temps que la logo, etc.). Niveau temps en cuisine, c’est plus mais c’est aussi beaucoup plus de compliments sur les goûts des aliments par les enfants. Niveau déchets, c’est beaucoup moins.

Donc mon bilan est positif, et je continuerai bien sûr sur ma lancée. D’ailleurs, je me suis rendue compte que le zéro déchet (je tends simplement à réduire nos déchets sans atteindre le zéro total) gagnait du terrain. C’est pourquoi je propose actuellement dans ma boutique des féculents dans de gros bocaux (de 3.1l, ce qui équivaut à environ 2-2.5kg) en verre. La première fois, vous payez le bocal avec l’aliment, puis les fois suivantes, juste l’aliment et je reprends votre bocal vide en échange d’un plein. 


Si vous voulez tester la boutique et les divers produits que je propose, sachez que je livre gratuitement durant le mois de mars vos commandes de plus de 70.- entre Versoix et Crissier, avec le code KDOMARS2020 à insérer au moment du choix de livraison lors de votre commande.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.