Vous me connaissez maintenant depuis quelques temps, et vous avez sûrement remarqué que je suis plutôt quelqu’un d’optimiste lorsqu’il s’agit de sorties en famille (certains disent “naïve”)… 

Samedi passé l’a encore prouvé.

J’avais donc décidé, d’un commun accord avec moi-même, du programme du samedi. Je rentrais d’une semaine de camp, avec un joli mal de crâne (courant d’air ou muscle du dos bloqué? Aucune idée mais de bonnes lancées qui m’empêchent d’avoir les idées claires a posteriori…).

Mon 3e devait aller chez l’hygiéniste dentaire le matin avec mon mari. Puis il devait accompagner le 2e punk à son match de handball à 13h30. Sauf que pour aller voir l’exposition de Lego l’après-midi, j’avais aussi besoin de la voiture. Il est donc convenu que mon sportif de mari posera le punk et le vélo du punk à 13h30, que la voiture me reviendra et que je partirai avec celle-ci et 5 punks, âgés – il est important de le préciser – de presque 13 ans à 2.5 ans…  Mon homme ira récupérer le joueur de handball à vélo…

Lorsque je détaille le programme au p’tit déj, le Père Indigne semble sceptique: tu vas aller à une expo seule avec les 5? Je lui offre mon fasciés de nana blasée en répondant: “Ben ouais, pourquoi???”. S’ensuit un sourire forcé du Père, que je m’empresse d’ignorer (le sourire, pas le père). 

Comment vous dire…

Cela a commencé dans le parking souterrain déjà. A peine le pied gauche par terre, punk 6 s’est tiré en courant… et hurlant… Arrivés à la sortie du parking, je me rends compte qu’il faut payer. Mais bien évidemment, je n’ai pas eu le temps de noter le numéro de la place de parc. J’envoie punk 4 pour aller regarder, et, alors que j’ordonne aux autres punks de rester près de moi, les 3 gars lui courent après … ^^ Ma patience en a pris un coup, leurs oreilles aussi…

@familles-nombreuses.ch
Avec le TGV orange…

Bref, je paye et on monte. Une fois dans l’expo, je prends peur… Tous ces véhicules, trains, circuits, grues, villes et constructions qu’il ne faut pas toucher!!! A 2.5 ans, je ne crois pas que ce soit une notion acquise… Là, le sourire narquois du Père me revient en mémoire… Et s’il avait raison? Mais non, je ne vais pas me laisser abattre par un petit être de moins d’un mètre quand même? Il y en a 5 avant, j’ai l’habitude, je vais gérer!! (ou pas…)

Ma solution est donc de porter à bout de bras punk 6, subissant ses 17 kg et son mécontentement bruyant. J’essaye tant bien que mal de le poser de temps à autre pour discuter avec les passionnés de Lego, mais … non… je n’entends (ainsi que la foule alentours) que les cris de rage de mon fils et non pas les réponses intéressantes des constructeurs. Je laisse les 4 autres se gérer, observer, poser des questions … pendant que je fais le tour, plutôt rapidement je dois l’avouer, avec quelques pauses bien sélectionnées (des circuits de train), et quelques tentatives de photos (à une main). 

J’ai malgré tout eu le temps d’être réellement impressionnée par le travail de ces passionnés, les tailles des constructions, le détail apporté aux créations…

@familles-nombreuses.ch
Absolument fan de ces cabanes dans les arbres!

@familles-nombreuses.ch
10 mètres de long… et encore des trains 😉

Désirant me reposer le bras, nous allons dans la partie “ventes et animations”. Je me suis effectivement reposée les bras, mais pas les oreilles. J’avais prévenu que je n’achetais rien, mais ils ont mis beaucoup d’énergie à voir si j’allais craquer… 😉 Mais en plus d’être optimiste, je suis têtue (ou déterminée, devrais-je dire). Ceci dit, ils se sont ensuite occupés très sérieusement et très sagement avec Briks For Kids. 

Je pose enfin punk 6 près d’un tas de Lego à même le sol… Il joue un bon moment. J’ai même eu le temps d’aller aux toilettes seule! 😉 Mais toute bonne chose a une fin … Il part en courant à un endroit interdit. Puis, il voulait l’ambulance et elle était déjà utilisée… Ni une ni deux, mon 6e ayant appris à survivre parmi ses frères, il chope l’ambulance en n’oubliant pas de donner un petit coup sur les cheveux de l’autre enfant… J’interviens, il se roule par terre, j’ai mal à la tête, j’essaye de lui proposer autre chose… Je rends l’ambulance, c’est un peu trop bruyant… Alors, je sors l’arme fatale. La bouffe. Qui veut des crêpes? Voilà 5 punks qui débarquent, tout heureux (je n’ai pas dit “calmes”…).

28.- plus tard, tous se régalent sur les cailloux de Beausobre. Le soleil est de la partie, ils jouent sur les pierres sans tomber, grimpent dans les arbres, je me détends. Oh, pas longtemps, vous imaginez bien. En effet, punk 6 a décidé qu’il était temps de faire bosser mes jambes après les bras… Il se taille donc en courant vers une route, suivi par punk 3, punk 4 et punk 5, punk 1 préférant l’appel de la crêpe à celui de la mère… Je m’y mets donc aussi et cours après punk 6…

J’opte pour la séparation des troupes. Je laisse les 4 retourner voir l’expo, je reste dehors avec le terrible two. On rigole (enfin!!!) ensemble, on fait quelques photos, ça se passe plutôt bien. Mais au bout de 10 minutes, monsieur s’ennuie et retourne dans l’expo. Je le choppe au vol, nous regardons à nouveau les trains…

Après plus de 2 heures de combat acharné, je déclare forfait et décide de rentrer… Punk 6 n’est évidemment pas d’accord, et le fait savoir. Très bruyamment. C’est toujours impressionnant de constater à quel point ça résonne, dans un parking souterrain…

En tout cas, je peux dire que ceux qui ne m’ont pas vue ce jour-là, m’auront entendue, même si techniquement, le bruit ne provenait pas de moi… ^^

A côté de ces deux heures et quelques, ma semaine de marche en montagne m’a semblé être… du pipi de chat!

Bonne soirée!

(Ceci dit, les grands m’ont remerciée pour les crêpes et l’après-midi… Un peu de baume au coeur 😉 )

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.