En ce début septembre, je vous présente Jessica, ma 4e maman formidable. A 35 ans, Jessica est maman de 4 enfants: Noah – 11 ans, Zoé – 5.5 ans, Yanis – 2.5 ans, Mao – 8 mois.

Merci à elle pour son témoignage sincère et touchant. Et bonne suite avec sa formation:-)

Est-ce que toi ou ton mari êtes issus d’une famille nombreuse ?
Mon mari oui ; il a une grande sœur et un grand frère. Moi non, je n’ai qu’une petite sœur.

Et fonder une famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille ?
Ooooooh que oui ! Depuis l’âge de 14 ans, je rêvais d’avoir mon premier enfant et puis pleins d’autres…

Comment a réagi ton entourage, ta famille, à l’annonce de tes 3e et 4e grossesses?
Hmmmm…. cette question est un peu complexe à répondre sans faire un bref récit de ma vie de maman.

J’ai eu mon premier fils à l’âge de 24 ans (10 ans après mon rêve) avec un papa « coup de foudre », qui lui-même avait déjà 2 filles de 2 mamans. Je suis tombée enceinte très rapidement mais le papa a complètement changé, il est devenu violent, méchant, etc… Quand Noah a eu 4 mois et suite à une énième et violente dispute, je suis partie pour protéger mon bébé, pour me protéger. Le père a disparu de notre vie, on ne l’a plus revu.

Vient la rencontre avec le papa de ma puce, un homme posé, cultivé; il m’impressionnait par sa taille, sa prestance,… Zoé est arrivée quelques mois après dans notre vie et j’ai vu que ça ne collait pas du tout avec le papa. Aucun investissement dans notre vie de famille ; la déception pour moi mais je me suis accrochée. Je voulais croire en mon rêve de grande famille, avoir 2 enfants du même papa. Bref, on a fini par se séparer.

C’est quelques temps après, alors que je n’y croyais plus que LA rencontre s’est produite. Avec l’homme de vie, celui qui est aujourd’hui mon mari, mon amant, mon ami, le père de mes enfants, et tellement plus encore. Il m’a demandé en mariage, on a eu notre premier enfant et notre deuxième. Il avait déjà 3 enfants d’une précédente union.

L’annonce du 3e n’est donc pas super bien passée du côté de ma famille, qui voyait encore un échec à la clé j’imagine. C’est vrai que c’était à nouveau très rapide. D’autant plus qu’on avait un petit appart, ça faisait trop de monde,… Mon mari qui en avait déjà 3… ils ne comprenaient pas ce besoin, cette envie d’en avoir encore. J’ai essayé de me justifier mais bof, ça n’a que moyennement convaincu. Pour le 4e c’était pire, on était toujours dans le même appart et mon 3e n’avait que 11 mois quand je suis tombée enceinte. « ça fait quand même beaucoup », « vous allez dormir les uns sur les autres »,etc…

Raconte-nous une journée type de ta semaine ?
Je suis maman au foyer à 100%. Mes journées commencent en général vers 7h avec le réveil de Mao, mais je reste un peu au lit avec lui, à glandouiller. A 7h30, je réveille les 2 grands pour qu’ils se préparent pour l’école. A 8h ils partent, le grand dépose la petite. C’est aussi lui qui va la récupérer à midi.

Yanis se réveille entre 7h30 et 8h, un petit câlin, un cacao et je démarre mon « petit tour d’appartement », c’est-à-dire rapide rangement des choses qui trainent (normalement presque rien puisque le soir quand je vais me coucher tout est rangé), je fais les lits des petits (le grand fait le sien tout seul), un léger coup de poussière, je mets une lessive en route, je plie et range celle de la veille. Je déjeune après, avec Yanis. Evidemment je m’occupe de Mao, quelques gouzis-gouzis, l’endormir pour la sieste,… Ensuite je prends un moment avec Yanis pour faire un jeu ou me rouler sur le tapis avec lui ou danser ou … ce qui lui fait plaisir. Je le mets à la sieste vers 10h30 ou plus tard cela dépend de son réveil et de son état de fatigue. Comme il a toujours besoin de moi (ou de papa) pour s’endormir je dois gérer par rapport au petit, soit à la sieste, soit en train de crapahuter dans l’appartement.

Jessica, 3e maman formidable

Si c’est la semaine, ménage ou alors paiement des factures, je le fais aussi dans la matinée. Je contrôle tous les jours s’il y a quelque chose à faire du point de vue administratif (téléphone, courrier,…)  pour pas avoir trop d’un coup à gérer.

Je fais le gros ménage 1 semaine sur 2, deux pièces par jour pour ne pas me surcharger.

Quand les grands rentrent de l’école, on dîne. Je réchauffe le plat de la veille au soir, ou alors c’est du froid ou je fais cuire quelques pâtes, des œufs mais c’est du vite-fait. Noah n’a qu’une heure de pause donc quand ils arrivent, le repas doit être prêt. Puis rangement de la salle à manger, de la cuisine, je fais un coup de balai ou aspiro et panosse.

A 13h20 départ avec les 3 moustiques pour amener Zoé à l’école, puis je rentre avec les minis. L’après-midi est assez calme, je joue avec les petits et prends un moment pour moi. Mao fait une sieste normalement.

Quand Noah et Zoé rentrent de l’école vers 15h30 (lundis, jeudis et vendredis) je laisse un temps libre, puis on goûte, Noah passe aux devoirs et je joue un moment avec Zoé. Ensuite, on passe à la préparation des sacs-habits-récréation pour le lendemain, les douches, les préparations des lits avec doudous-lolette-gourde (chacun sa spécialité).

Les mardis après-midi, ma puce n’a pas l’école mais elle a rdv de logo à 14h30, donc je suis un peu moins stress. C’est moi qui l’y conduis et son frère qui va la récupérer après l’école. Les mercredis après-midi, elle a le hip-hop, c’est aussi Noah qui l’accompagne sauf une fois par mois quand lui-même a son séance cinéma. Noah a aussi la clique (clairon avec les scouts) les mardis de 18h à 18h30 et le break dance les vendredis de 16h15 à 17h. Il se débrouille seul pour les déplacements, il aime être indépendant. Il a toutefois toujours son natel avec en cas de soucis et pour me confirmer qu’il est bien arrivé. Tous les samedis, il a aussi les scouts, ces jours-là c’est mon mari qui l’amène là où il a rendez-vous.

Mon mari rentre entre 18h et 19h, il  s’attaque directement au souper pendant que moi je gère ce qui n’a pas encore été fait avec les loulous.

On soupe tous ensemble, puis on débarrasse. Mon mari s’octroye un moment cigarette pendant qu’il range la cuisine. De mon coté, je m’occupe du coucher de Zoé, exercices logo à faire, une histoire, un câlin, des bisous et au dodo. Noah veille sur ses deux petits frères. Ensuite mon mari va coucher Yanis, le changer, un cacao et il reste près de lui pour qu’il s’endorme. Moi je prends le relais de Noah avec Mao : tétée, endormissement,… Et si Noah en a envie, on se fait un petit jeu ou une lecture ou rien et il se prend un moment pour lui.

Je me couche vers 22h30 ou parfois même avant.

Une fois par semaine, mon mari et moi, nous nous organisons une soirée en amoureux. A la maison certes, mais on se regarde un film, on grignote, on boit un p’tit truc. Enfin, on pense à nous.

D’ici quelques semaines je commence ma formation d’anatomie, physiologie, pathologie, 2 samedis par mois, donc il faudra aussi que je me trouve des moments pour réviser.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans la gestion d’une famille nombreuse ?
Pas grand-chose car je suis très organisée. Je dirais composer avec le caractère et les envies/ besoins de chacun.

Est-ce que tu as de l’aide ?
Mon mari m’épaule beaucoup le soir dès qu’il arrive. Si je n’ai pas eu le temps de faire une lessive, de plier du linge,… il se propose de suite de me donner un coup de main.

Noah aussi m’aide énormément en s’occupant de ses petits frères. Il fait presque tous les trajets avec sa sœur, que ce soit pour l’amener à l’école ou pour l’amener au hip-hop ou la récupérer à la logo. Il me fait aussi souvent des petites courses (Coop, pharmacie, poste,…). Zoé range sa chambre, m’aide à mettre la table, débarrasse le lave-linge, le lave-vaisselle,…

Ma maman ou ma belle-maman viennent aussi garder les enfants quand je dois m’absenter pour un rdv pour moi. Je n’ai pas à me plaindre, je suis bien épaulée dans mon rôle de maman au foyer.

Qu’est-ce qui te manque le plus depuis que tu as 4 enfants ?
Il ne me manque rien mais je me réjouis que les petits grandissent. Courir, avoir les yeux partout quand on sort au parc ou ailleurs, c’est ce que j’aime le moins.

Si tu avais une baguette magique, tu changerais quoi dans ta vie aujourd’hui ?
Si j’avais une baguette magique, je ferais en sorte que tout se passe bien du côté des enfants de mon mari. 2 sur 3 ne souhaitent plus venir chez nous, les rapports sont très compliqués avec la maman,…

Pourrais-tu partager avec nous de beaux moments de grossesse ou d’accouchement ?
De grossesse non, je n’aime pas vraiment cela. Sinon mon dernier accouchement, à domicile, le 1er janvier de cette année. Entourée seulement de mon mari et de Laure, ma sage-femme. Les larmes me reviennent tellement c’était fort. Jamais je n’aurais pensé avoir la force, le courage et l’énergie d’y arriver. Et pourtant oui, j’ai choisi les bonnes personnes pour m’épauler et c’était magique.

Qu’as-tu appris avec ces « nombreuses » maternités ?
J’ai appris à me faire confiance, à être plus patiente et surtout à me « moquer » de l’avis des autres. Même si parfois, quand ce sont des proches, ça fait mal.

Que conseillerais-tu à une maman qui hésite à se lancer dans l’aventure « famille nombreuse » ?
Je lui dirais de s’écouter et de ne pas écouter les autres. Si elle s’en sent capable et si c’est son choix, son rêve alors qu’elle se lance.

Et, est-ce que tu penses déjà à un autre « petit dernier » ?
Non, Mao sera notre « petit dernier ». C’était décidé comme cela avec mon mari. J’ai l’envie de « passer à autre chose », de penser un peu plus à mon mari, à moi, ma formation, mes rêves,… 4 enfants me semblent un bon chiffre pour pouvoir avoir du temps pour chacun.

Quelque chose à rajouter ?
Oui !! Ne jamais arrêter de croire en ses rêves, y croire toujours et encore.

Laisser un commentaire