Une fois n’est pas coutume, c’est moi qui vais vous parler de courses… du sport, hein, pas du fardeau bi-hebdomadaire… quoique, ça pourrait se rejoindre…

Bref, je me suis mise à la course. Je me suis lancé un défi à la c… que je ne dévoile pas encore, mais je dois m’entraîner. La dernière fois que j’avais couru volontairement, c’était sur des terrains de basket au siècle passé… Pour vous dire si c’est vieux! Plus récemment, depuis environ 12 ans, je pique régulièrement des sprints derrière mes petites têtes blondes. 

Depuis moins de 3 mois, j’ai donc découvert un nouveau monde, celui des coureurs pros, ou amateurs depuis longtemps. Enfin, je le connaissais puisque je vis avec un ultra trailer, mais cette fois, j’y plonge aussi à pieds joints!

Quand le Père Indigne décide d’aller courir, il lui faut environ trois-quart d’heure pour préparer ses affaires, ses gourdes remplies d’un liquide avec une drôle de couleur, trouver les bons habits qui correspondent à la météo, aller sur l’ordinateur pour trouver un parcours qui correspond à ses attentes, crémer ses pieds, trouver les bonnes chaussures qui correspondent à ses pieds (en tenant compte des cloques ou entorses), prendre sa montre, sa frontale, aller aux toilettes, revenir en jurant pour une raison ou une autre,  etc… Bon, il faut dire qu’il part toujours pour un nombre de kilomètres certains, avec du dénivelé. D’ailleurs, il parle toujours en dizaine. “J’ en ai fait 30 aujourd’hui …  et seulement 900 mètres de dénivelé!” Puis, il y a le langage technique: fractionné, points iTra, Hoka, Fivefingers ou Kilian Jornet … Eh oui, un monde à part! Physiquement, mon homme a fondu, il a perdu un nombre incalculable d’ongles et percé des centaines de cloques. Les entorses et les chutes? Joker…

@familles-nombreuses.ch

Et puis, il y a moi! (Bon, déjà, au tout début, je n’osais même pas sortir en plein jour! Trop peur de croiser des gens, des voisins mais surtout des coureurs! ) Quand je décide d’aller courir, 5 minutes après, je démarre… Forcément:  je n’ai qu’un seul collant (eh oui, le vendeur m’a conseillé de prendre un collant ou legging pour éviter le frottement de mes cuisses… Tu sais ce qu’elles te disent, mes cuisses?? Bon, après, je me suis rendu compte que mêmes les coureuses hyper fines avaient des collants… donc je suis rassurée et calmée…), qu’un seul pull, pas de manchons ni de coupe-vent, qu’une seule paire de chaussures et une de chaussettes spéciales, ma montre (l’ancienne de mon homme), ma gourde remplie d’eau et mon téléphone, et GO! C’est parti pour l’entraînement!

Je parle aussi en dizaines, moi… “J’ai fait 60 … fois 100 mètres”, mon dénivelé s’approche des 100 mètres, et ma vitesse… enfin, si on peut parler de vitesse… L’autre jour, j’étais plutôt satisfaite de mon allure quand je découvre deux nanas assez loin derrière moi, qui discutent entre elles et qui, malgré tout, me rattrapent! Alors, petit coup de fierté, je décide de couper dans la forêt pour ne pas me faire dépasser et tenter de prendre un peu d’avance… En sortant de la forêt, quelle ne fut pas ma surprise de les voir débouler devant moi, toujours en train de discuter, toutes fraîches! Moi, j’étais au bout de ma vie, haletant comme si j’avais escaladé le Mont-Blanc… Du coup, j’ai ralenti pour éviter qu’elles me voient et se paient ma tête (mais aussi pour reprendre mon souffle ^^).

Alors aujourd’hui, je dois avouer avoir frimé un petit coup lorsque j’ai pu dépasser quelqu’un… OK, il s’agissait d’un couple âgé promenant leur chien, mais j’ai pu vivre cette sensation grisante du dépassement! Même 2 fois car j’ai fait 2 fois une boucle ^^ 😉

Ah! Et puis, il y a l’après-course… Mon homme revient rougi s’il fait plus de 20km; sinon, frais et dispo, il se pose et analyse ses stats, tranquille… Et puis, il y a moi. Après 54 minutes de course à une vitesse d’escargot, ma montre m’indique que j’ai besoin de 46h de récupération… Ma tête est violette (le rouge, ça ne me va pas), je n’arrive plus à me relever du canapé ni à rentrer dans la voiture (mal aux hanches), j’ai mal aux orteils (2 ongles noirs en 1 mois nom d’un chien!) et il me faut un certain temps pour arrêter de transpirer… 

Bref, ce matin, j’ai couru 8km…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.