Bonjour!

Aujourd’hui, je vous présente Aurélie, maman formidable de 6 enfants (de 14, 11, 8, 7 et des jumeaux de 1 an) et belle-maman formidable de 2 filles (12 et 9)! Agée de 37 ans, elle nous livre son témoignage avec sincérité!

Merci à elle!

Est-ce que toi ou ton mari êtes issus d’une famille nombreuse ?
Moi pas du tout , je suis fille unique étant adoptée; par contre mon mari vient d’une famille de 3 enfants, il est l’aîné d’un petit frère et d’une petite sœur.

Et fonder une famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille ?
Ouh là non! Pas du tout! Je ne voulais qu’un enfant; je me voyais surtout faire carrière dans ma voie professionnelle et c’était pour moi incompatible avec une grande famille.

Comment a réagi ton entourage, ta famille, à l’annonce de tes 4e ou 5e  grossesse ?
Alors mes parents se sont toujours demandés pourquoi tant d’enfants, surtout que cela a été souvent des grossesses surprise. Alors pourquoi continuer les grossesses… je n’ai jamais été soutenue par ma famille, en tout cas au début. Maintenant, surtout à la naissance des jumeaux, cela a été différent, peut-être le côté “jumeaux”, où ils se sont résignés… en tout cas beaucoup plus mieux accepté. Ma belle-famille l’ont toujours bien accepté…

@familles-nombreuses.ch, Aurélie

Raconte-nous une journée type de ta semaine.
Le matin, le réveil sonne à 6h15, je réveille les grands pour l’école, ils se préparent, déjeunent et préparent leur goûter pour l’école. Généralement les jumeaux se réveillent vers 7h et là, c’est la première tétées de la journée, moment câlin et complice avec eux. La tétée que je préfère avec eux. 7h30 les grands partent à l’école en bus. Là, c’est ménage de la maison et préparation du repas du midi. Les jumeaux font généralement une sieste encore le matin.

A 12h, tout le monde est rentré pour le repas, on mange tous ensemble avant le nouveau  départ à 13h à l’école. Généralement, à ce moment-là, je me consacre à une activité pour moi pendant la sieste des jumeaux qui dure généralement jusqu’à 15h …Actuellement, c’est la création de ma future entreprise… eh oui, j’ai de nouveau le besoin d’entreprendre. Les enfants ne sont et n’ont jamais été un frein, au contraire. Au retour des grands c’est goûter puis on part en poussette avec tout le monde se balader …. on change: le parc, les sentiers à côté de la maison, en forêt. Tout le monde se décharge de sa journée .
Et le soir après la douche ou le bain suivant l’envie, c’est le repas, puis tout le monde va au lit après l’histoire du soir , vers 19h30-20h… Et là, c’est moment avec mon chéri s’il est rentré du travail ou pour moi devant un bon film jusqu’au retour de mon mari.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi dans la gestion d’une famille nombreuse ?
Rien, je trouve cela plus simple que de n’avoir qu’un ou deux enfants, tout le monde s’entraide et joue ensemble. C’est que du bonheur

Est-ce que tu as de l’aide ?
Non aucune; notre famille est en France et même avant, on était à 700km d eux. Et encore avant, mon mari, par son travail, ne rentrait que le week-end au mieux.

Qu’est-ce qui te manque le plus depuis que tu as 6 enfants ?
On va dire les sorties spontanées avec mon mari, surtout depuis l’arrivée des jumeaux.

Si tu avais une baguette magique…
Je recommencerai tout depuis le début. Oui, je referai tout pareil, je ne changerais rien car même s’il y a eu des déboires au début, c’est grâce à eux que je suis devenue la maman que je suis.

Pourrais-tu partager avec nous de beaux moments de grossesse ou d’accouchement ?
Mes grossesses n’ont pas toujours été faciles car  j’étais alitée, mais l’amour de mes enfants dans ces moments-là, qui étaient à mes petits soins, je ne l’oublierai jamais. On a eu de tels moments de complicité pendant ces grossesses. A l’accouchement, découvrir le sexe de mon 4ème enfant car on avait gardé la surprise, des accouchements naturels sans péridurale avec un personnel soignants à l’écoute…

Qu’as-tu appris avec ces nombreuses maternités ?
Qu’il faut savoir mieux s’écouter et se faire confiance. Et surtout oser demander de l’aide que ce n’est pas une faiblesse, bien au contraire .

Que conseillerais-tu à une maman qui hésite à se lancer dans l’aventure « famille nombreuse » ?
Fonce, ce n’est que du bonheur multiplié par le nombre d’enfants.

Penses-tu à un autre « petit dernier » ?
Alors non plus d’enfants et cela n’est plus possible je me suis fait opérer

Quelque chose d’autre à ajouter ?
Si on m’avait dit qu’être maman d’une grande tribu pouvait apporter autant de bonheur et de joie, je ne l’aurais pas cru. C’est grâce à eux si aujourd’hui, j’ai cette force de vouloir entreprendre et de m’épanouir autant personnellement que professionnellement. Ils sont ma force et me poussent à me dépasser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.