Amis des camionnettes et des escrocs, bonsoir !

« Mounette, Mounette !!!! » crie numéro 5 avant de s’enfuir en sautillant, pendant que numéro 3 le charge avec la légèreté gracile de Chabal 15 millisecondes avant de plaquer une horde de All Blacks Néozélandais sauvages et sanguinaires, le genre qui va nécessiter une longue chirurgie avant que tu remarches en boitillant jusqu’à la fin de ta life, jeune père maigrichon…

Comment du haut de ses 2,75 ans, junior décide de défier Goliath en l’appelant « Mamounette », alors qu’il semble épais comme un mawashi (le solide – mais étroit – tissu noir qui dissimule, tant bien que mal, la raie des sumos et semble disparaître entre deux immmmmmmmenses fesses pendantes et flasques… Oui, je sais, l’image va te hanter pendant une bonne semaine… ne me remercie pas, c’est cadeau, pour t’aider dans ta semaine) ? Nous ne le saurons hélas jamais… Mais sans que j’aie besoin de sortir une quelconque arme, il survit, étonnamment… Dieu exècre les trouillards !

Ils jouent ensemble presque sans se faire mal… C’est naturellement bruyant et fort dangereux, comme tout jeu de punk qui se respecte, mais il faut vivre avec… Et de toute façon, s’ils s’abîment, on en a plein d’autres…

Avec la récente pauvreté du Père… Non, lecteur langue de pu…  de vipère, Le Père n’a pas fait vœu de pauvreté ou de chasteté (Dieu nous garde !), ni promis d’arrêter de jurer, bordel !!!! C’est juste que la life des golden boys ayant subi un léger changement, dans le style de ce qui est arrivé aux dinosaures à l’époque, mais en plus piquant, Le Père a changé de boulot (enfin, est sorti du chômage par la porte des chiottes… Le genre de ceux de Despérado, le film dans lequel Quantin Tarantino rencontre des trafiquants très très très louches, dans un bar très très très très crade, en passant par une porte dérobée, dissimulée dans des toilettes qui feraient fuir un moujik alcoolique, sans domicile fixe, qui ne serait pas allé à selle depuis 3 mois… Encore une fois, jeune père qui allait manger, ne me remercie pas pour ce luxe de précision, c’est tout naturel !).

Donc, cette nouvelle pauvreté crasse a contraint Madame à reprendre l’enseignement à temps partiel… Il était temps, la voir traîner toute la journée en marcel plus ou moins blanc devant téléfoot en buvant de la bière donnait un mauvais exemple d’oisiveté pour les punks ! A la suite des aventures de l’été et de son opération, Madame se réjouissait de reprendre une activité professionnelle et abandonner, à son tour, les punks à leur triste sort pour imiter Le Père et aller se la couler douce au travail !

Bon, quand tu n’as que 2-3 enfants, tu peux te permettre de les abandonner simplement sur une aire d’autoroute française, discrétos, sans risquer te faire choper… « Allez vite prendre une table dans le restaurant, je gare le Bus et j’arrive… ». Or, quand tu en as 6, teigneux comme les punks qui plus est, c’est chose nettement moins aisée et il y a toujours quelqu’un pour te les rapporter, c’est fâcheux !

Petit morceau choisi d’organisation… A quelques jours de la rentrée, le Réseau des Toblerones, du nom des fortifications antitank de la région qui ressemblent au chocolat, tas d’incultes historiopathes, ne nous a toujours pas annoncé qui seraient les veinardes, enfin les nounous, des punks… Heureusement, le jour de la rentrée, tout est prêt ! Les deux grands changent d’école et vont devoir marcher un peu. Les deux du milieu restent dans leur école et les deux plus jeunes ne sont pas encore scolarisés (les fainéants ! On est vraiment trop laxistes en Europe : à cet âge en Chine, ils font au minimum des nems, s’ils ne sont pas assez brillants pour monter des composants d’Iphone, et rapportent de l’argent chaque semaine…).

Donc, le matin il faut réveiller les deux grands, les faire déjeuner et se préparer car ils partent en premier, à pied… Enfin, ils partent en grognant comme un banc d’adolescents de mauvais poil après s’être fait courir après et houspiller par Madame et / ou Le Père, en se plaignant que nous les stressons !

Réveiller 3 et 4, si 4 n’as pas été réveillé au moment du réveil de 2 avec qui il partage un lit à deux étages… (Essayez de suivre, je n’ai pas envie de tout réexpliquer 3 fois !?) Les préparer, habiller et, si possible, faire manger. Puis préparer les deux petits pour les poser chez la nounou à 8h. Si Le Père est seul, il lâche alors 3 et 4 pour qu’ils aillent à pied à l’école et court prendre son train qui, heureusement, est tous les matins en retard de 2-5 minutes, ce qui compense les facéties de la nounou…

Dès que je deviens dictateur de la Suisse, je promeus les 500 plus hauts employés des CFF au bichonnage des toilettes publiques, avec coups de fouet dans les gares aux heures de pointe, si ce n’est pas propre au point qu’on puisse manger par terre… Naturellement, je fournis les brosses à dent pour nettoyer bien dans les coins, Nous ne sommes pas cruel, simplement juste et ferme… Une poigne de fer dans un gant de crin !

Régulièrement Monsieur, dans son immense bonté, apporte 5 et 6 chez la nounou et Madame laisse partir 3 et 4 qui partent à pied pour l’école, à la bonne heure. 3 jours par semaine, les punks mangent chez la susmentionnée nounou… Enfin pour 3, 4, 5 et 6, car 1 et 2 ont une autre nounou plus proche de l’école qu’ils fréquentent… Finalement ce n’est pas si compliqué et les matins se passent, comme chez tout le monde, dans le calme, la décontraction et les volutes de musique classique et de vouvoiement…

Dans sa bonté immense et sa naïveté bouleversante, et sans doute dans un grand moment d’égarement, Le Père avait confié sa mobilité à VW… Arrête de rire, lecteur candide, je n’ai encore rien dit de vraiment drôle et Le Père peut parfois être un tantinet susceptible suivant le sujet ! Mes allemandes (je parles des véhicules, lecteur lubrique, reste concentré !) m’avaient toujours donné raisonnablement satisfaction… Mais ça, c’était avant !

C’était avant que je rencontre « Das Auto »… Enfin Der Bus… On ne peut plus vraiment parler de voiture quand on voit un MPPT, le célèbre Multiple Purpose Punk Transporter ! Donc nous avons eu des pannes, les deux clés ont cassé (et non, lecteur de peu de fois, ce n’était l’œuvre des punks, simplement une utilisation normale des clés, juste pour démarrer la bête !), il y a eu la sonde machin, le filtre à particule (pourquoi on dit particule et pas partitête d’abord ?! On voit déjà dans le nom que ça va foutre la merde !?), puis l’huile, qu’il buvait en plus grande quantité que numéro 3 mange des pâtes – ce qui est gargantuesque ! – et le liquide de refroidissement, qu’il consommait par baignoire avant de le baver négligemment dans mon garage… Dire que nous détestions l’engin serait un euphémisme d’ampleur nationale !

Donc à la énième panne, et alors qu’il nous réclamait un service (pas super urgent, il tournait que sur de l’huile neuve, au rythme où on lui donnait à boire !!!) et un changement du filtre à particules, en plus de signaler régulièrement une défaillance moteur et de se brider à 80km, ce qui est très irritant pour les gens patients, ce qui n’est, malheureusement pas le cas du Père (d’être patient !), nous avons décidé que ça commençait à aller, que tant va la cruche à l’eau, à la fin, elle nous les brise et pierre qui mousse, roule !

Donc Le Père est allé faire une étude de marché à 500 inconnues : sachant que nous sommes pauvres et ne souhaitons pas mettre d’argent dans un nouveau MPPT, qui pourrait nous en fournir un et quel est le cahier des charges ? Comment pouvons-nous nous débarrasser du MPPT 1 sans léser une famille ou un particulier ?

Cahier des charges :

  1. Capable de charger 6 punks, le plus loin possible des sièges du conducteur et du passager
  2. Pas un VW !
  3. Surtout pas un VW !!
  4. Vraiment pas un VW !!!!!
  5. Plus jamais un VW !!!!!!!!!
  6. Pratique pour les punks et Madame (donc on reste sur un camion, aucune chance que l’on s’approche de près ou de loin d’une voiture, ce sera très moche, n’aura pas de puissance et sera plus proche d’une bétaillère peu confortable que d’une voiture selon les critères du Père – qui sont les seuls valables, devons-nous réellement le rappeler ?!)
  7. Disponible rapidement, si possible en nous reprenant le MPPT 1 comme début de financement.
  8. Pas plus gros que le MPPT 1 qui, en plus d’être moche, trop large et pas agréable à conduire était trop haut pour pas mal de parking…

Je voudrais tout de suite dissiper tout malentendu… Non, le fait d’avoir la position de conduite d’un camionneur avec le même type d’accélération (ok, je force le trait, mais quand tu comptes le 0 à 100km/h en minutes et plus en secondes, ça commence à puer grave pour la sportivité et la hypitude !) et des sièges de qualité médiocre, sans maintien (pas besoin, tu ne vas plus faire un virage rapide ou serré qui te tasse dans le côté de ton siège !) des suspensions qui ne ressemblent à rien, 3 tonnes à freiner avec des disques plus adaptés à un scooter ou un skateboard qu’à une camionnette, ne peut pas être considéré comme un véhicule agréable à conduire…

« Oui mais j’aime bien être haut sur la route, on voit mieux et c’est plus sécurisant ! »

Ben pas moi (comme Madame)  et je déteste tout ce qui est plus gros qu’une berline sportive et je n’ai pas peur en voiture…

« Fallait pas faire 6 enfants ! »

Merde, voilà !

En même temps, sans les punks, tu n’aurais pas le privilège de me lire, lecteur avide et lectodépendant alors arrête de faire des effets de style et de renâcler !

Non, ce n’est pas une voiture… quand c’est un parallélépipède rectangle mal dégrossi et que c’est classé par les constructeurs dans les « utilitaires »… Ceci implique : rafraîchi en dernier dans la gamme, matériaux moins nobles (et c’est l’euphémisme du siècle ! En même temps, dans leurs esprits, c’est pour aller bosser dans la boue ou supporter des punks, faut pas non plus que ce soit trop confortable, ce serait dommage !), pas de moteur ou alors ils ont pris un modèle qui propulse normalement une brouette ou une Dacia poussive qui, elle, ne pèse que 10% du poids du Bus !

Donc, si c’est un utilitaire, une camionnette de chantier, les punks sont considérés comme du matos de chantier ? Des briques ? Des pièces de lave-linge ou du ciment, selon ce classement ? Ils vont aimer… Ca m’énerve !!! Ok, le weekend prochain nous allons aller, en famille, faire le tour des vendeurs d’utilitaires familiaux pour uriner, alignés le long de la vitrine !

Je m’égare et digresse… Or, Toyota se propose de reprendre notre MPPT 1 pour une somme dérisoire… Je ne défonce pas la vitrine à coup de pelle et ne lâche pas les punks avec incitation à la dévastation du garage et des voitures exposées car je ne peux même pas leurs en vouloir : j’en suis tellement déçu que je n’en donnerais même pas ce qu’il offre… Il faut dire que les punks ont été extrêmement créatifs : carrosserie rayée jusqu’à hauteur de punk et même un peu au-dessus, impact sur la carrosserie en divers points (avec la collaboration de Madame, d’un pot de fleur géant et rouge (si, si,…) et quelques retouches du Père… il n’y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui rigolent…) intérieur dévasté, coffre défoncé par la poussette et tout le reste, sans compter le moteur… Même un optimiste béat aurait appelé cela une épave !

Je mets donc une annonce sur Auto******. J’ai à peine reçu l’appel pour valider mon annonce que les premiers appels arrivent !? Les gens sont hystériques. Passés les premiers qui proposent moins que ce que je demande, les offres se concrétisent et deviennent de plus en plus plausibles. Le Père commence à faire monter les enchères, malgré un prix déjà assez intéressant (pour Le Père, on n’est pas non plus dans le caritatif tout le temps !!!).

Petite précision à ce stade… D’accord pour voler n’importe qui et se venger sur le premier venu, qui doit certainement bien le mériter… Mais dès le début, je demande aux gens qui appellent si ce sont des particuliers ou des garages… A partir de la réponse, 2 discours : « non, non, je suis un particulier ! » « ok, vous avez déjà eu un VW ? Bon, alors : nous n’avons eu que des problèmes et je ne le recommanderais pas à mon pire ennemi ! Cette saloperie boit presque autant d’huile et de liquide de refroidissement que de diesel, ce qui n’est pas peu dire… Je force le trait ? On n’a pas réussi à trouver toutes les factures et reçus d’achat d’huile tellement il y en avait. Bon depuis quelques temps, il ne consomme au moins plus une ampoule de phare par mois, ça va déjà mieux. En revanche les clés (oui, les deux) ont pété il y a assez longtemps, donc les nouvelles vont peut-être bientôt lâcher aussi… Je continue ? Prenez un Toyota ou Mercedes !

En cas de garagiste : oui, c’est le bi TDI. Il boit de l’huile ? Ben comme tous ces modèles. Oui, il y a le filtre à particules et un service à faire. La carrosserie ? Nous avons 6 adorables enfants, il y a des marques, il a vécu, c’est pour cette raison que je le vends moins cher que beaucoup d’autres du même kilométrage…

Quelqu’un se dit intéressé pour venir le voir depuis Berne ! Il me propose de le prendre plus cher que ce que je propose !!!! Je lui dis que je le lui réserve et mets au chaud 2 autres acheteurs pour le cas où. Le jour venu, je remets de l’huile et du liquide de refroidissement. La personne fait 2 fois le tour du MPPT, regarde dessous, dedans, dessus, refait le tour et regarde le moteur.

Ok, on peut aller faire un tour ? Oui, bien entendu !

Là tu penses : bon il va s’allumer dans tous les sens et signaler tous les problèmes et en plus il se bride électroniquement à 80km/h après quelques mètres, c’est mort il ne va jamais le prendre… Etonnamment, le Bus se comporte moins mal qu’attendu ! Moins de bruits bizarres et il coopère plus ou moins, démontrant de manière patente une nouvelle fois si besoin était qu’il ne m’aimait simplement pas !

Retour au bercail sans encombre. L’acheteur commence à me dire que la carrosserie est en très mauvais état… que le moteur est au bout du rouleau et qu’il ne va pas pouvoir m’en donner ce qu’il avait promis… Il m’annonce même un prix beaucoup plus bas que ce que je demandais…

Je n’en crois pas mes yeux ! Il essaie de m’arnaquer ?! Mais c’est un métier, merde, on ne roule pas une saloperie de vendeur, ça ne se fait pas !?!?

Le Père le fait donc remonter au prix qu’il souhaitait atteindre dès le début, soit un peu plus de 2 fois ce que Toyota proposait de nous le reprendre… Par principe et fierté, mais aussi pour éviter qu’un garagiste fanfaronne en prétendant avoir roulé Le Père ! Il y a des limites à ce qu’on peut tolérer !

Madame va chercher quelques jours après le nouveau MPPT2. Ce n’est pas beaucoup mieux, en terme de sportivité ou d’échapper à la honte, mais au moins il fonctionne (avec un bruit de pauvre tracteur Tadjik des années 30), est plus ou moins moderne et a assez de siège (mais sans cuir…). Je ferai payer, comme il se doit, aux punks plus tard le fait de devoir voyager en chicken class à cause d’eux !

Une page est tournée, nous buvons avec Madame une petite bouteille pour fêter le départ de la bête de notre garage (qu’on va pouvoir nettoyer : le liquide de refroidissement laisse de jolies traces roses) et poursuivons l’aventure des punks avec un véhicule plus adapté et pouvant asseoir tout le monde !

Reposez-vous, la semaine est loin d’être terminée et les punks sentent la neige !!!