Vous vous souvenez de ma journée pourrie de l’autre jour?

Eh bien, croyez-le ou non, ce n’était que le début de ma semaine! J’aurais dû m’en douter, mais je suis optimiste… Alors bon, il y a des semaines comme ça. J’espère juste qu’elles ne seront pas trop nombreuses cette année… Le retour à la réalité après mon trail est rude. Encore plus rude que le trail lui-même… ^^

Mardi matin, j’ai seulement 4 punks qui restent à la maison. Les 4 grands. Comme ils sont contagieux et qu’ils sont “malades”, ils n’osent pas trop en faire pour m’aider. Ben oui, tout le monde sait que nettoyer la table, vider le lave-vaisselle ou descendre le panier du linge sale, ça fatigue et augmente les symptômes des maux de gorge… et que rester en face d’écran, c’est super… Donc en plus d’avoir mal à la gorge, ils ont mal à la tête.

Mardi après-midi, au lieu de me retrouver avec les 2 plus jeunes et faire un tour à vélo, j’ai le privilège d’être avec mes 6. On passe un super après-midi, entre toux, télé et tentatives nombreuses de “range ta chambre”.

Mercredi matin, comme il y a en a 5 qui restent à la maison, j’ai la chance d’accompagner tranquillement punk5 à son école. Idem pour aller le rechercher, punk6 préférant rester avec le club des malades. L’après-midi, nous sommes les 8 ensemble, avec le responsable de la maladie. Bilan après 48h d’anti-douleurs et de sprays buccaux: je n’en peux plus. Punks 3 et 4 ont l’air d’aller mieux, je saute sur l’occasion pour leur annoncer que le lendemain, ils auront la joie de retrouver leurs camarades et leurs profs. Le pédiatre me dit que tant qu’ils ont des symptômes, il faut rester en famille. Voilà…

Jeudi matin, j’emmène punks 4, 5 et 6 au lieu du rendez-vous du pédibus, puis  je me rends à vélo à la garderie du 6e punk, et je rentre. Finalement, quand il fait beau, relativement chaud, c’est vachement agréable et tout autant rapide (et ça fait bosser les cuisses parce que punk6 pèse quasiment 22kg et que ça monte un peu pour y aller). J’avais prévu de laisser les 2 grands seuls pour aller me ressourcer en courant. J’ai bien essayé, j’étais motivée. Mais mon corps ne veut pas. Je me suis posée quelques minutes tranquilles au bord de l’eau, j’ai repris mon vélo pour rentrer. Ma montre connectée m’a fait remarquer que mon énergie était au plus bas, et que je devais me reposer. C’est vrai que ces dernières nuits ont été hachées par des “maman, j’ai fait un cauchemar”, “maman, z’ai des boutons de moutiks qui ‘rattent”, “maman, mon frère n’est plus dans son lit” (si si, il faut juste que tu ouvres les yeux pour le voir – Punaise! Il n’y est plus, il est où? Ah, il est 3h du mat et il boit du lait à la cuisine… Normal…), “maman, ze suis content de te voir (oui, alors moi aussi je t’aime; même hyper fort. Ceci dit, à 2h du matin, j’aimerais bien te voir dans ton lit ^^. On se revoit dans 7h d’accord? (faut toujours essayer, on ne sait jamais, – rappelez-vous, je suis optimiste – ça peut marcher sur un malentendu)).  Je lui ai donc obéi, après avoir rangé, nettoyé, lavé et cuisiné. En effet, en début d’après-midi, après un énième trajet à l’école, une trailer (celle que j’ai vainement tenté de dépasser le 22 août) est passée me dire coucou à la maison. 50 minutes assise, à siroter un café. Je retourne chercher punks 4 et 5 à l’école.

Vendredi (tiens, c’est aujourd’hui… c’est fou comme c’est passé lentement, cette semaine ^^), ma fille a toujours mal aux ganglions, mon 2e crache ses poumons, et punk5 ose placer qu’il a un peu mal à la gorge quand il avale… Le pédiatre (j’ai un abonnement) me donne finalement des anti-inflammatoires et du spray buccal, et j’ai décidé de sprayer et anti-inflammer tous ceux qui reniflaient, toussaient, ou avalaient douloureusement, ce qui fait quand même une bonne partie de la famille, y compris moi.

On va rester entre nous ce week-end, retaper tout le monde, afin que tous puissent reprendre un rythme normal lundi matin… Surtout moi 😉

Allez, bon week-end! 
Et souriez, ce n’est que le début septembre 😉 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.