Ce mois de mai est spécial: c’est 12e fois que je vous présente une maman formidable! Une année que je mets à l’honneur des mamans… Et en plus, c’est la fête des mères…

Alors, en ce mois de mai, je vais déroger à la règle, et vous parler d’une maman formidable, mais qui n’est pas une maman d’une famille nombreuse.

Je vais vous parler de ma maman, Anne-Marie. Elle aurait voulu être à la tête d’une famille nombreuse (elle se voyait avec 6 enfants… tiens tiens…), mais la vie lui a offert finalement 2 filles.
Née au milieu du XXe siècle, ma maman n’a pas eu une enfance facile, avec des décès de gens très proches avant ses 18 ans. Elle finit son école normale pour devenir enseignante, et, à 20 ans, commence son métier, qu’elle exercera avec une grande conscience professionnelle pendant 40 ans.
Et puis, dans sa vie affective, un mariage, 2 bébés, un divorce.
Au début des années 80, ce n’était pas très courant. Elle a dû faire face, avec sa maman, essayant de nous préserver, ma soeur et moi, des moqueries des camarades d’école.
Elle nous a permis, à ma soeur et à moi, de vivre une enfance heureuse, pleine de souvenirs simples, remplie de traditions que j’ai à mon tour envie de transmettre à mes enfants. Elle a tout fait pour que ma soeur et moi soyons comme les autres enfants. Elle nous a transmis des valeurs vitales: honnêteté, persévérance, travail, fidélité…
Ce n’a pas toujours été facile, mon papa était toujours présent aussi, même s’il n’était plus dans la même maison que nous…

En vieillissant et en devenant à mon tour maman, j’ai le recul nécessaire pour me rendre compte de ce qu’elle a fait pour nous, et je ne garde que les choses importantes, bonnes ou mauvaises d’ailleurs. Si je suis qui je suis aujourd’hui, c’est grâce à elle (et à mon papa aussi bien sûr 😉 ).

A mes 5 ans…

Pour tout ce qu’elle a dû endurer, pour ses “sacrifices”, pour ses soirées toute seule où elle a dû en baver quand j’étais ado, pour les virées en Suisse que nous faisions pendant les vacances d’été, pour son dévouement en hiver à nous amener skier aux Paccots alors qu’elle-même ne skiait pas (elle nous attendait au bas des pistes et nous prenions des goûters dans la voiture: branche de chocolat, pain et thé chaud), pour les veilles qu’elle a dû faire pour venir me rechercher lors de soirées (c’est ça d’habiter dans un endroit reculé sans transport commun…ds les années 90), pour ce qu’elle m’a appris, pour les disputes que nous avons eues mais qui ont fini par me faire grandir, pour sa présence lors des événements les plus importants de ma vie, pour m’avoir dit très souvent NON, pour m’avoir fait confiance dans mes choix de vie (même si elle a râlé avant …), pour son soutien et son aide ces dernières années, pour ses conseils (même si je continue à la contredire tout le temps avant de me rendre compte qu’elle a effectivement – souvent – raison …), pour tout ça et pour tout ce qui est à venir encore …

… je voulais juste lui dire aujourd’hui, un énorme MERCI et un JE T’AIME ! Et que si nous pouvions revenir en arrière, je ne changerais rien car grâce à toi, la femme que je suis aujourd’hui se raccroche à ce que j’ai vécu pour éduquer mes enfants 😉

Belle fête maman <3 et merci pour TOUT…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.